Magazine Animation

"La légende de Despereaux"

Par Loulouti



J’ai profité des vacances scolaires pour emmener mon fils au cinéma (Madame travaille hi hi hi…) voir le long métrage d’animation "La légende de Despereaux" et nous avons apprécié tous les deux. Un film techniquement très au point et qui sort du lot par la tonalité employée.
Le fil conducteur de ce film est Despereaux, cette petite souris bien sympathique qui rêve d’aventures chevaleresques. Un animal qui n’a pas sa place dans une société des souris apeurée depuis la nuit des temps.
La souris est brave, téméraire, fait fi des conditions d’existence de ses congénères et décide de prendre son destin entre ses pattes. Despereaux veut aider la Princesse Petit Pois à être de nouveau heureuse. Elle est la fille d’un Roi plongé dans l’affliction depuis la mort tragique de son épouse.
Un décès survenu à la suite de la présence accidentelle d’un rat dans une assiette de soupe. Depuis lors le souverain a interdit la dégustation de cette soupe, la meilleure du monde, et le pays est touché par une crise profonde.
Je vous fais grâce d’un résumé plus conséquent car le long métrage mêle plusieurs intrigues et je préfère vous laisser les découvrir. Adapté d’un récit pour enfants de Kate DiCamillo, "La légende de Despereaux" est un film destiné à toutes les générations. Le scénario est complexe, riche de nombreuses nuances, en fait une œuvre qui touche les adultes alors que la beauté plastique le rend agréable aux yeux des plus jeunes.
C’est la richesse de ces histoires qui fait la force de "La légende de Despereaux". Je vais peut être vous gratifier d’une banalité mais le long métrage peut s’enorgueillir d’un vrai travail d’écriture en amont. Les personnages bénéficient d’un travail en profondeur et les émotions qui s’expriment sont variées, complexes, contradictoires.
En guise de test j’ai demandé à mon fils de 6 ans (7 dans cinq jours) de me faire un résumé du film et j’ai été (très agréablement) surpris par la foule de détails qu’il a retenu.
Mais de cet enchevêtrement de situations, d’émotions ne naît pas le chaos ou l’incompréhension, bien au contraire car notre chère petite souris sert de catalyseur.
L’originalité de ce dessin animé réside aussi dans les thèmes abordés. Nous sommes aux antipodes d’un monde Candide où tout se déroulerait à merveille. La mort, le deuil et l’affliction sont envisagés de manière frontale sans détours ou hyperboles.
Mais heureusement nous sommes dans un monde merveilleux et il y a des événements tragiques qui passent mieux. Et nous supposons que le dénouement sera forcément heureux alors les pires situations ne sont que des étapes pénibles à endurer. On peut dire que le parti pris de "La légende de Despereaux" est un pari osé, une bouffée d’air frais dans l’univers du dessin animé. Des problèmes de société sont mis en avant sans tabous, quitte à émouvoir les plus jeunes spectateurs.
Rassurez vous il ne s’agit pas d’un dessin animé dramatique, malgré des choix courageux. Le long métrage comporte un assez grand nombre de moments réjouissants, drôles, enlevés. La séquence de la préparation de la soupe et la poursuite dans la cuisine sont parmi les passages les plus intenses de l’œuvre.
Despereaux est un personnage absolument admirable. Une souris courageuse, effrontée, décidée à se créer sa propre légende. Un animal qui prend son destin entre ses mains et qui secoue la quiétude de ses congénères. Le message semble être clair. Humains, vous savez désormais comment vous comporter.
La forme du long métrage est très agréable à observer. Il y a du mouvement, de la vitesse, l’animation est fluide, la palette des couleurs est riche. Le film comporte même un véritable tour de force visuel. Quand Despereaux s’imagine chevalier. Le graphisme change et nous avons le droit à un dessin animé dans le dessin animé. Vraiment superbe.
"La légende de Despereaux" est un film d’animation d’une grande originalité qui ose prendre de graves questions à bras le corps. Le rendu est parfait et le spectateur est ému par tant de sentiments. Les histoires sont variées, riches d’enseignement.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Loulouti 213 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte