Magazine Entreprendre

Peur de qui, peur de quoi?

Publié le 20 février 2009 par Jeanpauldemacrisebienaimee
Le développement des PME est plombé par les banques. Elles ne participent pas au développement mais se limitent à la vente d'un produit, comme tout autre commerçant. Elles ne veulent pas en effet se prononcer sur le conseil des projets de leurs clients et en même temps le financer (leurs conseils n'étant QUE financier). Leur crainte officielle vient d'un soit-disant conflit d'intérêts que pourrait leur reprocher leurs clients : "vous me l'aviez pourtant conseillé, je me suis planté, c'est donc de vôtre faute". Les banques allemandes ont moins de scrupules...
En un mot, elles préfèrent vendre 4 produits à 4 PME différentes plutôt que de s'engager (par un conseil en stratégie opérationnelle) auprès d'une seule entreprise pour lui vendre ses 4 produits. En manœuvrant de la sorte, elles préfèrent diminuer leurs risques les lois de la statistique plutôt qu'en raisonnant marchés, secteurs et opportunités.
Alors qu'un chef d'entreprise aurait eu pour objectif la fidélisation des 4 entreprises en S'ENGAGEANT, la banque reste un commerçant comme les autres.
Et dire que tout ça est pour éviter quelques contentieux ! A ce jour votre seuil de Peters est atteint. Pour gagner plus d'argent, il vous faudra partager le risque, mais pas le vôtre, celui de vos clients.
Patrick Marchant

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :