Magazine Cinéma

L'Empreinte de l'Ange

Par Slarue

L'Empreinte de l'Ange

Employée dans une pharmacie, Elsa Valentin (Catherine Frot) vit séparée de son mari, avec son fils Thomas. Un soir, en allant le chercher à un goûter d’anniversaire, elle manque de défaillir en apercevant une petite fille. Elle s’appelle Lola, et est la deuxième enfant de Claire Vigneaux (Sandrine Bonnaire). Elsa est cependant convaincue qu’il s’agit de sa propre fille, présumée morte il y a sept ans dans un incendie… Inspirée d’une histoire vraie, le drame psychologique habilement mis en scène en 2008 par Safy Nebbou (“Le cou de la girafe”) se révèle aussi intense et captivant qu’un thriller hitchcockien. Réflexion sur l’instinct maternel et le deuil, le film monte peu à peu en puissance et pousse les personnages dans leurs retranchements. La mise en scène, dont la simplicité n’est qu’apparence, ne laisse aucun détail au hasard. Inquiétante et vulnérable, Catherine Frot campe admirablement cette femme au bord de la rupture, et l’affrontement avec Sandrine Bonnaire, tout remarquable, est tout bonnement électrisant. A voir ! Interactivité : 3/5 Le making of entraîne sur le vif du tournage, et profite de commentaires du réalisateur sur les scènes clés. On peut découvrir les interventions du réalisateur et de ses actrices lors de débats publics, ainsi qu’un joli court-métrage de seize minutes, “Une naissance”, réalisé en 2006 par Safy Nebbou, segment du long-métrage collectif “Enfances”.

Image et son : 5/5


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Slarue 303 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines