Magazine

Louise Erdrich Love Medicine

Publié le 21 février 2009 par Corboland78

Love medicine.jpgLe bouquin vient de paraître dans sa traduction française mais en fait il date de 1984, premier roman de Louise Erdrich et couronné d'un National Book Award. Depuis l'écrivaine a commis plusieurs ouvrages où la voix de la nation Indienne tente de se faire entendre au sein de l'Amérique moderne. Car c'est là le thème principal de son œuvre et donc le sujet de ce Love Medicine qui retrace du début du XX siècle dans les années 30 jusqu'à nos jours les vies de deux familles indiennes, les Lamartine et les Kashpaw. Les personnages se croisent et se décroisent, se rencontrent et se quittent et les femmes en sont les principaux protagonistes, plus fortes et plus aptes à se colleter avec la dureté du Monde.

Un livre écrit par un vrai écrivain, on le sent en le lisant. La construction du roman, les retours en arrière, la chorale des voix qui s'expriment, tout indique une maîtrise absolu pourtant je l'avoue sans honte, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans le roman et même si par la suite j'ai trouvé certains chapitres remarquables, globalement je n'ai pas réellement pris de plaisir à lire cet ouvrage. Dommage pour moi très certainement.

« Tout se liguait contre lui. Il ne se souvenait plus quand cela avait commencé. Probablement dès le début, depuis toujours, tout s'était ligué contre lui. Il s'appuya à la pente du coffre puis pivota sur le dos. Il tremblait de tous ses membres et sa mâchoire fermée était bloquée. Le ciel était un liquide impénétrable, sinistre et sans étoiles. Il ne l'avait encore jamais compris, mais à présent, parce que deux clés avaient été fabriquées pour ouvrir cette seule voiture, il vit clairement que l'organisation de la vie était truquée et qu'il était piégé. »

Louise Erdrich Love Medicine chez Albin Michel


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Love Actually

    Je vous ai déjà parlé du carnage sentimental qui accompagne mes copines, non? Et ben je vous dis pas le merdier et les heures passées à éplucher le pourquoi du... Lire la suite

    Par  Julie Bbg
    A CLASSER
  • Louise-Michel

    Le film démarre sur les chapeaux de roue avec une scène pratiquement aussi comique que l'ouverture de Death at Funeral et dans le même genre. On assiste à une... Lire la suite

    Par  Iti1801
    A CLASSER
  • Louise Labé

    O longs désirs, O esperances vaines, Tristes soupirs et larmes coutumieres A engendrer de moy maintes rivieres, Dont mes deus yeus sont sources et fontaines :... Lire la suite

    Par  Pralinerie
    CULTURE, A CLASSER
  • California Love

    De Los Angeles à Paris, je perds vingt degrés et j'ai des nuages. Retour au bercaille où les gens paraissent moins affectifs mais plus vifs (dis dont, c'est... Lire la suite

    Par  ßertrand
    A CLASSER
  • Banana love

    Banana love

    Elizabeth Crane, éd. 10/18, 224 p.A partir de 7,03 € sur Amazon.fr17 nouvelles trempées dans du soufre, ça donne Banana love... « Ma vie est super ! Et géniale ! Lire la suite

    Par  Sébastien Michel
    A CLASSER
  • Love Love Mi(ka)!

    Love Mi(ka)!

    Première sortie officielle de la robe mouettes ou oiseaux c'est vous qui voyez ;) de New Look. Portée ici avec une veste M&S; Mode que j'avais déjà assortie à l... Lire la suite

    Par  Valerie79
    A CLASSER
  • Louise, Lucienne et Jeanne

    Pour inaugurer un nouveau rayon dans la boutique deco, je vous présente Louise, Lucienne et Jeanne, trois jolis coussins de lavande pour parfumer votre chez vou... Lire la suite

    Par  Anlore D'Autreshop
    CONSO

A propos de l’auteur


Corboland78 254 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte