Magazine Culture

Les articles des lecteurs : Supernatural

Publié le 21 février 2009 par Tao

A force de bloguer, il fallait bien que ça arrive. Voilà c’est fait, j’ai perdu l’esprit et je laisse la parole à Speedu de Analyses en séries. La question se pose sérieusement, dois je vous recommander son blog ? Car cela pourrait gravement nuire à votre santé entre les articles sur Las Vegas, Heroes et The Sarah Connor Chronicles. En plus, il doit sans doute être en train de nous concoter dans son coin les reviews de Knight rider, c’est dire si l’individu est louche. Quoi qu’il en soit, Nico (pour les intimes) prend la plume pour cet article unique en son genre traitant de la série Supernatural. Je vous aurai prévenu.

supernatural
Comment succéder à Buffy dans le cœur des fans de séries fantastiques ? Eric Kripke semble avoir trouver la solution avec une histoire d’apparence simple : deux frères, une voiture et une chasse aux monstres surnaturels à travers les Etats-Unis. Une sorte de road movie fantastique. Une pincée de gore, un soupçon de beaux gosses et voilà une série toute faite.

Mais comment, avec ce pitch et le jeu catastrophique de Jared Padalecki, la série a pu devenir une série aujourd’hui culte ? C’est simple. Il suffit de mettre Jensen Ackles face à Jared et d’inclure une mythologie tournant autour de la famille.

Jensen apporte beaucoup à la série. Son jeu décontracté, son coté bad boy, ses touches d’humour, l’Impala et la bande son faite de grands classiques du rock des années 70 et 80. Finalement, il apporte tous les détails qui font qu’on aime Supernatural.

Et puis la mythologie familiale avec Dean le grand frère qui ne vit que pour la chasse et Sam, le petit frère qui se retrouve embarqué dans la chasse aux monstres un peu contre son gré, les deux se lançant à la recherche du démon aux yeux jaunes qui a tué leur mère et la petite amie de Sam. Et à partir de là, Kripke et ses scénaristes vont développer toute la mythologie de la série en explorant progressivement l’Enfer d’où vient ce démon, sa hiérarchie, ses enjeux avant d’intégrer en saison 4 le Paradis à cela.

Et en parallèle, les deux frères évoluent pour arriver à un renversement de situation complet ou presque en saison 4. Et cela risque d’avoir des conséquences d’ampleur biblique pour l’humanité.
Force est de constater qu’après 4 saisons, la série a développé une mythologie complexe mais passionnante autour des démons qui nous fait presque regretter les épisodes indépendants où les frères traquent des vampires, un fantôme ou toute autre monstre sans rapport avec les démons et la mythologie. Les seuls épisodes incontournables hors mythologie sont ceux qui jouent à fond la carte de l’auto dérision et de l’humour. Ce sont les meilleurs épisodes de la série tout simplement.

Le véritable tour de force de la série est quand même que tout se tient et tout nous est révélé pile quand il faut. On sent une véritable maîtrise du créateur sur sa série qui sait ce qu’il va développer, quand et comment. Il n’a jamais caché d’avoir prévu sa série sur 5 ans et de boucler tout cela en temps et en heure. J’espère que la CW ne tirera pas sur la corde et acceptera de se séparer de cette série si atypique dans sa grille. Surtout que les coûts de production augmentant d’année en année mais pas le budget, un jour cela se verra le coté fauché de la série. Pour l’instant non car les scénaristes jouent très habilement avec cela, le meilleur exemple étant les chiens de l’enfer, jamais montrés mais terriblement terrifiants en étant représentés que par leurs grognements.

Pour autant, tout n’est pas parfait dans Supernatural. Outre, le jeu catastrophique de Jared Padalecki déjà mentionné plus haut (je mets tout de même un bémol: il y a du progrès tout au long de la série pour être acceptable en saison 4, sauf si il doit jouer Sam bourré), on peut reprocher le manque de personnages féminins. Les quelques tentatives pour en introduire ont été des échecs, la faute principalement aux fan girls hystériques qui pensent que Sam ou Dean sont leur mari. Evidament, une femme est un risque de liaison avec le personnage et donc tromperie de la part de Dean ou Sam ! Ces mêmes fans qui vont écrire des fanfics où Sam couche avec Dean. Ewwwwww. La seule ayant résistée est Ruby, la démone rebelle. Mais elle change de physique en saison 4 et ce fut une grosse erreur tant la nouvelle actrice est insupportable, moche et détruit presque le personnage si ambigu de Ruby par son jeu de bourrin. L’autre personnage ayant résisté, c’est Bobby, un autre chasseur de démons, qui, sous ses airs d’ours mal léché, fait office de conseiller auprès des frères.

L’autre gros défaut de la série réside dans le genre même. Dès qu’on tombe sur un épisode “ monstre du jour ”, la qualité peut varier entre l’excellent et l’inintéressant. Mais c’est inhérent au genre. Tous les monstres ne sont pas captivants et tous les épisodes ne peuvent être bien écrits.

Au final, Supernatural est une série sans prétention mais extrêmement bien maîtrisée et qui progresse de saison en saison. La saison 4 se révèle réellement passionnante et ce qui apparaissait comme une série qu’on suivait par défaut étant la seule série fantastique à l’antenne est aujourd’hui devenue une série immanquable qui captive d’épisode en épisode. La tension monte, les enjeux sont énormes et l’avenir des deux frères décidera de l’avenir de l’humanité. Et on s’accroche à fond à cela. Finalement, n’est-ce pas ce que l’on demande à une série ? Nous entraîner dans son monde et nous y accrocher, nous rendre dépendant, nous permettre de nous évader ? Et bien Supernatural remplit haut la main cela. Une série à voir en espérant que la fin sera à la hauteur des promesses annoncées.

C’était le magnifique Speedu pour l’incroyable Tao.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tao 40 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte