Magazine Culture

Malajube au Petit Champlain

Publié le 21 février 2009 par Epicure
Malajube

Fuck les tympans, Malajube a passé son bulldozer rock sur le Petit Champlain hier soir et je crois que la bâtisse en est quitte pour quelques briques en moins. Quelle soirée!

Les Montréalais de For Those About To Love nous ont chauffé à blanc d’entrée de jeu avec un rock à la fois nuancé et explosif que la foule n’a pas tardé à apprécier. Faut dire que les cinq musiciens, bien que n’ayant toujours pas endisqué (prévu pour septembre), en ont vu d’autres: FTATL est composé de membres du backing-band de Dumas; Jocelyn tellier, guitariste-batteur, a joué aussi avec Catherine Durand et un paquet d’autres et trois autres membres du groupe ont également joué au sein de The Dears. Faudra surveiller ça de près sur disque.

Malajube a enfourché la scène devant un public délirant. (ATTENTION, SPOILER!) Il a débuté avec l’excellente “Ursuline” et enchaîna avec quelques pièces de Labyrinthes. Les pièces de cet album plus aérien passent très bien en spectacle. (OK, FINIS LES SPOILERS) Les moments plus rock des chansons sont poussés à la puissance maximale sans perdre leur hook irrésistible. Après seulement quatre pièces le chanteur Julien Minaud déclarait déjà qu’il s’agissait de leur meilleur concert à date. Bon c’était seulement leur troisième mais on va le prendre pareil!

Le groupe a surtout interprété - à ma grande satisfaction d’ailleurs - des chansons de Trompe-l’oeil et Labyrinthes. Les moments forts sont nombreux : outre “Ursuline”, on a brassé d’aplomb sur “Monogamie”, “Fille à plumes”, “Les collemboles”, “Christobald” et, bien sûr, “Montréal -40°C”. La jolie “Étienne d’août” fut aussi fort appréciée. Et, soyons honnêtes, “Le robot sexy” a torché malgré mes réserves sur le premier album.

La foule a aussi largement contribué au succès de la soirée. On sentait une fébrilité plutôt rare pour un concert dans une si petite salle et le groupe était visiblement enchanté de la réaction. Il a quand même dû trouver bizarres les trois gars postés aux abords de la scène qui faisaient du headbanging (et nombreux signes de “déveul” à l’appui) comme s’ils trashaient sur du Cannibal Corpse. Drôle! Bref, l’heure était à l’éclatement.

Malajube remet ça ce soir au Petit Champlain, toujours à guichet fermé. Vous avez vos billets? Un conseil : collez votre toupette ben serré sur le front. Et préparez-vous à une maudite bonne soirée de musique.

(photo : opampca sur Flickr)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Epicure 750 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine