Magazine Basketball

20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115

Publié le 21 février 2009 par Masterzen

20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115
Kobe vs Chris. Les deux génies nous ont livrés un très beau duel, qui a tourné à l'avantage du Laker.

Dominant une grande partie du match, les Lakers auront finalement eu recours à une prolongation pour venir à bout des Hornets. Victoire quelque peu volée malgré tout puisque l’un ou deux coup de sifflet, hasardeux, ont changé la donne en fin de match. Quoi qu’il en soit, les Lakers profitent de la défaite des Nuggets pour semer un peu plus le trou qui les sépare de leurs poursuivants.

Les deux starting-five :

LOS ANGELES LAKERS : Derek Fisher, Kobe Bryant, Luuuke Walton, Lamar Odom et Pau Gasol.

20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115
20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115
20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115
20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115
20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115

NEW ORLEANS HORNETS : Chris Paul, Rasual Butler, Peja Stojakovic, David West et Hilton Armstrong.

20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115
20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115
20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115
20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115
20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115

Un bon début de match, de part et d’autre, avec des bonnes défenses, surtout chez les Lakers, qui n’hésitent pas à switcher sur les écrans, ce qui réduit grandement les espaces pour les passes. Même si c’est Armstrong qui marque les premiers points du match sur un dunk, ce sont bien les locaux qui vont forcer un premier avantage grâce à leur Big Three, qui vont inscrire deux points chacun pour mener le score à 6-2 après seulement 2 minutes de jeu. Il faut dire que les Lakers jouent rapidement mais sans forcé puisqu’ils tentent beaucoup de jouer inside, dos au panier et ainsi, ils profitent de shoots faciles. Il faut dire que l’homme en forme du moment côté Lakers, Lamar Odom, est… en forme ! Il est partout : défense, attaque et rebonds. Côté Hornets, on va forcer longue distance, ratant énormément, à l’image de Stojakovic qui va faire un 0/5 à trois points sur le quart-temps. Mais, heureusement pour eux, ils captent pas mal de longs rebonds offensifs, ce qui leur permet de tenir le contact durant la première partie de quart-temps. Ensuite, c’est Kobe qui rentre en action, scorant 5 points consécutifs, ajouté à un trois points de Walton – qui est très présent en attaque – et à un gros collectif depuis le début de match ( 6 assists sur 7 paniers ) et les Lakers prennent un premier avantage conséquent puisque le marquoir affiche 20 – 11 à 3.30 minutes de la fin du quart-temps. Jackson va en profiter pour faire rentrer la seconde unit, qui va faire un très bon boulot, à l’image de Farmar, qui score un trois points dès son entrée au jeu. Ariza aussi va enfiler à trois points, mais à la dernière seconde, donnant ainsi une avance de 8 points à son équipe après les 12 premières minutes : 28 – 20 pour les Lakers. A noté le mauvais 2/9 de Kobe aux shoots

Reprise très difficile pour les Lakers, surtout offensivement ! Malgré que Powell se bat bien dans la raquette et n’hésite pas à jouer des coudes pour s’imposer, rien ne rentre. De même que Vujacic mais, dans un autre registre puisqu’il balance de derrière l’arc, en forçant pas mal. De plus, il est souvent à la traine en défense. Alors, c’est Ariza qui fait le job défensif, avec une grosse pression sur Posey. Alors que les Hornets ont une bien meilleure circulation de balle que dans le premier quart-temps, trouvant ainsi des shoots ouverts, les Lakers en ont aussi mais rien ne veut rentré puisqu’ils vont commencer le quart-temps avec un 0/7. Leurs premiers points seront marqués par Brown, après 3.30 minutes, sur lancer-francs, se rattrapant ainsi des quelques shoots ouverts qu’il a raté. Les locaux gardent ainsi la tête hors de l'eau, mais pas pour longtemps puisque, à la moitié du quart-temps, grâce à Armstrong, les visiteurs prennent la tête : 33-32, ce qui oblige Jackson à prendre un temps mort et à faire remonter ses titulaires. Après un piteux 1/17 dans ce quart-temps, les Lakers vont enfin se remettre à trouver des solutions en attaque, surtout via à Kobe Bryant, qui ne force plus énormément. Mais au-delà de leur leader, les Lakers retrouvent une circulation de balle exemplaire et une rapidité d’exécution, ce qui amène des paniers faciles. Odom va continuer à apporter un gros apport, même si en attaque, il n’attaque pas assez l’anneau, ne profitant pas assez de sa vitesse. La défense des Lakers va aussi se resserrer et les Hornets vont avoir plus de mal à trouver le chemin des filets, forçant pas mal. La score va donc repasser en faveur des Lakers et Gasol scelle le score de la première mi-temps à 45-41. Les Hornets ont donc gagné le quart-temps 21 – 17. Leur coach, Byron Scott, se dit d’ailleurs satisfait de la défense de son équipe. A remarqué que les Hornets n’ont pas obtenu un seul lancer-franc durant cette première période.

20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115

Pour reprendre ce troisième quart-temps, les Hornets vont éprouver pas mal de difficultés offensives, surtout Stojakovic – qui n’a toujours pas marqué un seul panier du match – puisqu’il rate encore beaucoup, même en dessous de l’anneau. Outre sa défaillance offensive, il permet à Luke Walton d’inscrire un and one, en lui laissant la baseline ouverte. Walton va enchainer avec un trois points tandis que Butler commence à mettre ses shoots pour les Hornets. Malgré tout, l’effectif des Hornets fait défaut et ils ne marquent presque plus rien, cela étant du, en grande partie, à la défense très serrée des Lakers sur le meneur superstar des Hornets, Chris Paul. En effet, ils le prennent à deux après chaque écran qu’il bénéficie, ne se retrouvant ainsi que très rarement en bonne position pour faire une passe dont il a le secret. Pour les passes, c’est à Odom qui faut demander ! Il va en faire trois qui traverse toute la défense, faisant pâlir CP3. Mais Stojakovic va enfin trouver le cercle, à deux reprises consécutives, pour 5 points, ce qui limite les dégats puisque son équipe est tout de même menée de 9 points, 63 – 54 à la moitié du quart-temps. Après un temps mort de Byron Scott, les Hornets vont resserrés leur défense, faisant faire des mauvaises passes et forçant les shoots de leurs opposants. Malgré tout, la défense des Lakers est très bonne aussi, ne permettant pas à la bande de CP3 de recoller au score. Kobe va inscrire 4 points consécutifs pour porter l’écart à 10 points alors qu’il reste un peu plus de trois minutes et Jackson décide alors de faire rentré Ariza, qui débute très bien, avec une interception, conclue par un dunk facile. Fisher interceptera aussi le ballon sur la défense d’après, se finissant par un dunk facile pour Kobe Bryant. L’écart augmente alors à 16 points mais va diminuer un peu grâce à un trois points de Butler. Les deux équipes vont alors jouer très dur dans la dernière minute et l’écart ne montera plus : 79 – 66 pour les Lakers et un quart-temps remporté 34 – 25 par les Lakers.

D’emblée, les Hornets vont se remettre à alimenter le score de très belle manière. La défense des Lakers en est pour pas mal puisque Paul a beaucoup plus d’espace que pendant les trois premiers quarts, régalant ainsi ses coéquipiers. En face, c’est Gasol qui fait le boulot, plus ou moins bien, mais tous les ballons, ou presque, passent par lui. Grâce à cela, il va trouver 3 fautes sur autant d’attaques, ce qui va handicaper pas mal les Hornets pour le reste du quart-temps. Mais, malgré cela, les Lakers ratent pas mal tandis que les visiteurs ont retrouvé une adresse dans tout les domaines : in the paint et longue distance. Cela va obliger Jackson à refaire monter ses titulaires plus tôt que prévu, mais cela ne va pas vraiment stopper l’hémorragie puisque Butler est chaud – bien aidé par une défense des Lakers qui se concentre trop sur les pénétrations de Paul, laissant les extérieurs libres pour prendre leurs shoots – et les Hornets sont très proches des Lakers, sans pour autant prendre l’avance. Kobe va jouer collectif puisqu’il reçoit des prises à deux, ce qui lui permet de libérer un coéquipier et ainsi, il crée un espace du côté faible. Finalement, les Hornets prennent la tête à 3.20 minutes du terme grâce à deux lancer-francs de Paul : 95 – 93. Kobe va alors essayer de faire revenir son équipe, mais il prend de mauvais choix offensifs, préférant shooter de loin plutôt que de jouer inside ou de pénétrer. Les deux équipes ont bien resserré les défenses puisque rien ne sera marqué pendant près de deux minutes, avant que Gasol ne rétablisse l’égalité à 1.36 minute de la fin. Mais en face, c’est celui qui avait tué les Lakers la saison dernière qui va faire très mal : James Posey met un shoot longue distance alors qu’il ne reste que 1.15 minutes. Fisher va manquer son shoot de loin, Posey va perdre la balle. Il reste 36 secondes et Kobe prend la balle. Il attaque l’anneau, après un pick de Gasol, tente de ressortir mais rate sa passe. CP3 intercepte, joue la contre-attaque, en 3 contre 1, il décide d’y aller seul et va chercher le contact avec Fisher… faute offensive sifflée. Malgré que je sois fan des Lakers, je me devais de relevé cette erreur d’arbitrage qui coûte le match aux Hornets. Récupérant ainsi la balle, les Lakers prennent un temps mort. Chris Paul lâche Fisher, 1 seconde seulement, mais c’est de trop. Alors qu’il reste 15 secondes, le meneur des Lakers égalise. Paul va alors tenter un shoot mi distance, il sera contré par Fisher. Les deux équipes vont en overtime puisqu’elles ont marqués 98 points chacune.

20.02.09 Hornets 111 @ Lakers 115


New Orleans est la seule équipe à ne pas avoir été en prolongation cette saison mais ils n’en n’ont plus perdu depuis décembre 2005, soit 13 victoires consécutives
. Avec une statistique pareille, on peut se dire qu’ils risquent de faire quelque chose dans ces 5 dernières minutes. Mais avec une défense plutôt moyenne, ils vont vite laissé les Lakers prendre l’avance, surtout grâce à Kobe Bryant qui joue près de l’anneau, qui obtient des fautes et qui marque pas mal. En face, Chris Paul joue beaucoup trop seul, voulant forcé pas mal mais perdant quelques balles au passage. Rien de bon pour son équipe donc. Mais le meneur va se faire sortir à 1.32 minutes de la fin, alors que le Lakers mènent 4 points, ajoutés aux 2 lancer-francs de Kobe reçoit pour cette faute, les Lakers prennent un avantage assez conséquent. Mais c’était sans compté sur Butler qui va prendre les rênes de l’équipe et il va recoller le score à moins 1 alors qu’il reste 42 secondes à jouer. Kobe prend alors la balle, attend que le chrono avance, attaque l’anneau et marque, and one ! Les Lakers prennent alors une avance de 4 points auxquels les Hornets ne reviendront jamais, malgré leurs shoots de loin qui rentrent, les lancer-francs des Lakers vont maintenant l’écart. 115 – 111, c’est le score final et les Lakers ont remporté cette prolongation 17 – 13.

Nouvelle victoire donc pour les Lakers, mais pas des plus rassurantes puisque, de l’autre côté, Chandler était sur en tenue de ville sur le banc. On peut se dire qu’Odom n’aurait pas prit 17 rebonds si l’ex-futur Thunder était là. De plus, si il n’y avait pas eu d’arbitrage maison ( action où CP3 prend une offensive alors qu’il reste 20 secondes et la 6ème faute de Paul est très discutable aussi puisque, selon moi et les spécialistes ESPN, une faute offensive de Kobe aurait été plus appropriée ). Mais c’est comme ça en NBA et on ne va pas s’en plaindre. Malgré cela, une bonne défense a été de rigueur presque tout le match, se laissant malgré tout aller dans le dernier quart-temps, par relâchement certainement. Le banc n’aura pas apporté autant qu’à son habitude mais aura tout de même été bon. Les 31 points de Butler son également un facteur qui déçoit, surtout quand on sait que c’était Kobe en défense sur lui. Mais ne soyons pas méchants, la victoire est au bout et c’est bien là le principale, surtout avec la défaite de Denver à Chicago.

Kobe
: “Il y a eu temps de matchs ou notre seconde unit a été meilleur que notre cinq et nous a sauvé. Mais ce ne fut pas le cas ce soir. A chaque fois que vous avez un match comme celui là, c'est à dire que vous êtes devant et que vous vous faites dépasser pour ensuite gagner, c'est toujours bon. Ce qu'à fait Derek est à son habitude, c'est pour cela qu'il est si précieux pour notre club.”

Phil Jackson
: “Nous avons fait un gros travail sur nous même, ce qui a donné du crédit à la Nouvelle Orléans. Ils ont bien revenu dans le dernier quart. Nous savions qu'ils étaient capable de revenir mais nous ne pensions pas qu'ils aient suffisamment la place.”

Pau Gasol

Lamar Odom


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Bobcats 77 - 88 Lakers

    Bobcats Lakers

    On prend les mêmes et on recommence… 2 jours après les avoir battu, les Lakers rencontrent à nouveau les Charlotte Bobcats. Match à piège comme il a déjà été... Lire la suite

    Par  Masterzen
    BASKETBALL, SPORT
  • Thunder 94 -105 Lakers

    Les Lakers ont terminés leur pré-saison sur un bilan de 6-2 après une dernière victoire hier soir face à la nouvelle franchise du Thunder d'Oklahoma City. Lire la suite

    Par  Masterzen
    BASKETBALL, SPORT
  • 29.10.08 Lakers 117 - 79 Clippers

    Deuxième victoire et deuxième blow out pour l'équipe après les Blazers la veille, ce sont les voisins des Clippers qui ont cette fois fait les frais d'un... Lire la suite

    Par  Masterzen
    BASKETBALL, SPORT
  • Upload: 24.03.08 Lakers @ Warriors

    24.03.08 Lakers @ Warriors Match à très haute intensité pour un des back to back les plus intensif de la saison… C'est dans une Oracle Arena comble que les... Lire la suite

    Par  Masterzen
    BASKETBALL, SPORT
  • Preview : 09.11.08 Rockets @ Lakers

    Preview : Rockets @ Lakers Houston, eux qui avaient passé un 22-0 la saison passée, faisant ainsi trembler la planète NBA tente en ce début de saison de... Lire la suite

    Par  Masterzen
    BASKETBALL, SPORT
  • Preview : 12.11.08 Lakers @ Hornets

    Fin de règne ce soir ? Tandis que les Frelons ont bénéficié de 3 jours de repos avant le match de ce soir, les Lakers, eux, s’apprêtent à jouer leur premier... Lire la suite

    Par  Masterzen
    BASKETBALL, SPORT
  • 12.11.08 Lakers 93 @ 86 Hornets

    Unstoppable Lakers – New Orleans ou deux des grands favoris au titre suprême en juin. D’un côté les Lakers qui cherchaient la perfection et de l’autre l’équipe... Lire la suite

    Par  Masterzen
    BASKETBALL, SPORT

A propos de l’auteur


Masterzen 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines