Magazine

Conversation avec Philip K. Dick

Publié le 22 février 2009 par Amaury Watremez @AmauryWat

Philip_K_Dick_android_missing_head.jpgJe suis en train de lire "Dernière conversation avant les étoiles : Et si notre monde était leur paradis ?", un livre d'entretiens de Philip K. Dick avec Gwen Lee réalisés en 1982 quelques semaines avant sa mort, une journaliste que lui a présentée une de ses amies avec qui il vécut un temps. Si j'ai une petite critique à faire sur la forme de ce livre c'est que l'auteur de l'entretien n'a pas coupé dans la conversation qui parfois est anodine, même si cela permet de voir Phil Dick dans son environnement de manière naturelle (Dick parle comme un "freak" de la "Bay" de San Francisco, un hippie qui aurait mal digèrée le "Summer of love". On est loin du génie drogué et délirant décrit dans la plupart des anthologies, cependant on constaté bel et bien que Dick est cinglé et que plusieurs univers habitent son imagination fertile. Quand il écrit, Dick crée dans l'urgence, il dort très peu, mange à peine car pour lui ses personnages deviennent plus réels que les personnes qu'il croise dans la rue ou son entourage. C'est une vie impossible pour celui-ci d'ailleurs, car il ne tolère personne dans son espace vital, sauf pour lui amener à manger. Dick est un gosse égocentrique, impossible, c'est le barjo de "Confessions d'un barjo", le totalement inadapté Jack Isidore, mais aussi le mari, Charley, de sa soeur Fay, une autre fille qui ressemble à une version fantasmée de sa soeur jumelle qui n'aurait jamais été adulte.

lost_valis.jpg
Il rédige ainsi "la Transmigration de Timothy Archer" en douze jours et "SIVA" (récit déguisé de son trip spirituel -voir plus bas-) en deux semaines. Il voit véritablement l'histoire qu'il raconte se dérouler dans son esprit, il tombe amoureux d'Angel Archer, qui est une de ses filles aux cheveux noirs que l'on croise souvent dans son oeuvre, un souvenir de sa soeur jumelle décédée. Après février-mars 1974, il faut lire le récit de cet épisode mis en images par Robert Crumb, voir illustration ci-contre, cliquer sur l'image pour l'agrandir (j'en conseille fortement la lecture pour les amateurs de SF), où il vit peut-être une expérience mystique, à moins que ce ne soit une remontée d'amphétamines (qu'il prenait à doses très importantes dans les années 60 pour écrire ses nouvelles et gagner de quoi survivre), toute sons oeuvre, toute ses créations tourneront encore un peu plus autour de la question de la réalité et de la spiritualité perçue de manière très original par son cerveau constamment en ébullition, car c'est également un très grand bavard qui a absolument besoin de confronter ses opinions à celles des autres. Il semble se convertir au christianisme ou du moins à une forme de cette religion. Ce qui est étrange est qu'il perçoit de manière complètement inexplicable que son fils souffre d'une malformation cardiaque. A moins que ce ne soit de la mystification. Ou pas. Avec Dick, qui sait ?

pkd.jpg
Dick se fout complètement de la reconnaissance de son charcutier ou d'être bien vu des élites, il n'est même pas dupe de l'adaptation de "Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ?" qui deviendra "Blade Runner" qui pour lui sert surtout à faire reconnaître son oeuvre et rééditer le roman à un tirage dix fois supérieur que lors de sa sortie en 1968. Il est malgré tout content de voir l'univers qu'il a créé prendre forme presque en vrai. mais comme il le dit de manière sibylline "le livre est plus long". Il n'écrit pas non plus pour démontrer qu'il a raison, ou que l'idéologie qu'il défendrait est la bonne, il écrit parce que ce monde dans lequel il vit est trop étroit, trop petit, trop cadré par les préjugés, la sottise et l'ignorance, la violence, la haine et le goût du pouvoir. Dick est un créateur de mondes dans lesquels l'incroyable est la normalité, donc n'est plus incroyable, car tout s'enchevêtre et il s'y perd de temps à autres lui-même.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • A little more conversation / conversation avec un lecteur /

    De temps en temps, une conversation émane à propos d'un article de l'Enceinte. Ephémère, légère, emprunte d'humour ou au sommet , elle vient compléter une... Lire la suite

    Par  Nicolas Lordier
    CULTURE, MUSIQUE
  • Article : K

    K L'ivresse des sommets En 2005, le festival de la Bande Dessinée d’Angoulême couronne une nouvelle fois le décidément incontournable mangaka Jiro Taniguchi pou... Lire la suite

    Par  Julien Peltier
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Timur Bekmanvetov va réaliser "Moby Dick!

    Universal Pictures a sorti une grosse somme faite de quelques zéros afin de convaincre le duo Adam Cooper et Bill Collage d'écrire le scénario de Moby Dick,... Lire la suite

    Par  Michcine
    CINÉMA, CULTURE
  • L’Ascenseur, Niveau 2 de Dick Maas

    Résumé: Une série de morts bizarres se produit dans l’ascenseur high tech d’une tour newyorkaise. Un jeune dépanneur d’ascenseur (James Marshall) et une... Lire la suite

    Par  Geouf
    CINÉMA, CULTURE
  • Le K. des B.

    Je profite de mon accession provisoire à la tête du classement Wikio des blogs politiques pour faire la promotion de la séance de vendredi prochain, le soir,... Lire la suite

    Par  Nicolas J
    FRANCE, HUMEUR, POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Le K Buster

    est la première création de 7981 Théâtre, une jeune compagnie dont le nom a comme origine l’année de naissance de chacun de ses deux fondateurs. Lire la suite

    Par  Epicure
    CULTURE
  • Le miroir d'Ambre - Philip Pullman

    Présentation de l'éditeur Lyra, l'héroïne des Royaumes du Nord et de La Tour des Anges, est retenue prisonnière par sa mère, Mme Coulter, qui, pour mieux... Lire la suite

    Par  Belledenuit11
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog