Magazine Culture

Génériq Festival - 12 au 22 février 2009

Publié le 22 février 2009 par Oreilles
Je vous propose ici un coup d'oeil, forcément incomplet, sur le jeune festival Génériq, dont les tumultes ont agité le Grand Est ces dix derniers jours. Fruit de la collaboration entre la Vapeur de Dijon, le Cylindre de Besançon (Larnod), la Poudrière de Belfort, le Noumatrouff de Mulhouse et les Eurockéennes, Génériq est bien plus qu'une version hivernale (comme le propose la Route du Rock de Saint-Malo) du grand festival belfortain. Débarassé des impératifs de rentabilité (le festival offre pléthore de concerts gratuits ou peu onéreux) et d'entertainment estival de son cousin, le festival Génériq apparaît comme une expérience artistique pure et pointue, définie par une programmation absolument pertinente, motivée par la volonté de découverte et la recherche de l'inédit, de l'inouï, voire de l'incongru. Pendant dix jours donc, les artistes qui se partagent la vertigineuse affiche voyagent le long de l'axe Dijon-Mulhouse, et sont ainsi visibles par le plus grand nombre, dans des salles de concert, bars, bibliothèques, bureaux, théâtres, ou appartements.
Pour ma part, j'ai dû renoncer à me déplacer de ville en ville, comme je l'avais fait l'an passé. Pas grave, il y a tant de manières de vivre le festival ; chacune est appréciable. Retour en terre-mère belfortaine donc, plus fort que tout étant l'appel de The Walkmen, tête d'affiche étrangement ignorée du public, qui a la malchance de jouer, ce vendredi 13 février, entre des formations au son crade : Scott H.Biram, guitariste country-blues dont la voix sent la clope, le whisky, la poussière, et... l'import direct de South By Southwest, et The Bronx, groupe post-hardcore qui achève d'électriser le public de cette première soirée. The Walkmen ont certes à leur tête un chanteur fier et pédant, à la voix parfois un peu trop geignarde, mais ne crachons pas : le concert reste tout à fait bon, les titres choisis pour le set fonctionnent très bien (l'excellent "On The Water" en premier).
Les autres noms attendus confirment tout le bien que l'on pense d'eux. Samedi 14 février, l'électro - folk - hip-hop - lo-fi de Gablé amuse la galerie (enfin, la Poudrière de Belfort), et révèle le groupe idéal des temps de crise : cheap et absurde. Ensuite, Dan Boeckner (de Wolf Parade) et son épouse (au goût vestimentaire toujours aussi douteux) jouent les titres du nouvel album de Handsome Furs, qui s'annonce un peu plus intense que le bon mais anecdotique Plague Park. Elle est au machines, et il est à la guitare, et, en dehors de toute mode, ils dénotent une certaine attitude rock'n'roll, tendue et sexy. Yuksek, à qui 2009 appartient déjà, apporte une mauvaise nouvelle, cachée sous un live efficace et des lights shows de grands moyens : il ne sortira pas l'électro française de l'axe grand spectacle et basses compressées Daft PunkVitalic. Quant à Elysian Fields, le couple exerce toujours autant de magnétisme sensuel sur leur public.
Sinon, Génériq met un point d'honneur à jouer local. On aura vu le strasbourgeois Lauter interpréter seul son folk électrique et sinueux, sans aucun membre du collectif Herzfeld dont il fait partie (et qu'il n'oublie pas de mentionner). Ce changement de formation est à l'image de ses chansons passionnantes, aux contours changeants et imprévisibles. Peu après, The Feeling Of Love, de Metz, ont encore prouvé à quel point leur punk bruitiste, hypnotique, ténébreux et radical est impressionnant. L'héroïsme douteux et maladroit (inspiré par Arcade Fire probablement) des rémois de The Bewitched Hands On The Top Of Our Heads déroute au premier abord, mais ces chansons aux mélodies twee and love, clamées avec tant d'amour et de passion, comme l'aurait fait la troupe d'I'm From Barcelona, se révèlent tout à fait enthousiasmantes.
Dans la salle, on croise des spectateurs venus de tout le nord-est, et même d'Allemagne, et de Suisse. Il y a les programmateurs de l'Autre Canal de Nancy, ou de la Cartonnerie de Reims. Le festival invite au déplacement, au mouvement, à une pratique dynamique de la culture. Ne possédant pas le glamour que le nom d'une grande métropole ajoute sur une carte, le Grand Est souffre d'une mauvaise réputation injustifiée. En proposant une affiche aussi pointue qu'elle est éclatée, Génériq achève de prouver que le mouvement est une (plus) belle façon de vivre la culture, parce qu'il crée une dynamique, entre ces électrons libres détachés de tout épicentres de gravité urbains. Génériq est un des meilleurs exemples de ce que "l'événementiel" en France devrait toujours être : la mise en lumière, artistiquement exigeante, d'une pratique culturelle déjà réelle.
Le site du festival.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Primavera Festival J0

    Après le décevant concert de Bat For Lashes hier soir, sur lequel je reviendrais peut-être quand j’aurais un peu de temps, place à 3 jours de folie à Barcelone... Lire la suite

    Par  0plus0
    CULTURE, MUSIQUE
  • International Souillac Jazz Festival

    International Souillac Jazz Festival

    Et voilà que nous figurons dans la sélection des "ten of the best summer jazz festivals" du Guardian. C'est sur ce clic là. Avec toutefois un rectificatif:... Lire la suite

    Par  Souillacenjazz
    CULTURE, JAZZ, MUSIQUE
  • Festival: rock is dead?

    Festival: rock dead?

    Bonjour, Vous ne savez pas quoi faire le Mercredi 1 er Juillet? Je vous invite à découvrir le Festival "Rock is dead"? à l'Elysée Montmartre! Découvrez la... Lire la suite

    Par  Vincent D
    CULTURE, MUSIQUE
  • Festival Festen'Oc 2009

    Du 10 au 13 juillet 2009 vous pourrez vous rendre au Festival Festen’Oc à Saurat dans l’Ariège. Des artistes tels que Claude Marti, Coriandre ou les Goulamas’k... Lire la suite

    Par  Toulouseweb
    CULTURE, MUSIQUE
  • Festival des Rockailles (vidéo)

    Festival Rockailles (vidéo)

    Extraits vidéo de quelques concerts du festival de musique des Rockailles (Reignier - Haute-Savoie) ; Enhancer, Puppetmastaz, Marcel & son Orchestre,... Lire la suite

    Par  Zikaddict
    CULTURE, MUSIQUE
  • Bartolo Festival

    Bartolo Festival

    Ce weekend se tiendra à Burtigny (au dessus de Nyon) la première édition du Bartolo Festival. Il s’agit d’un concept inédit; les concerts de musiques auront lie... Lire la suite

    Par  Michel Bobillier
    CONCERTS & FESTIVALS, CULTURE, MUSIQUE, SORTIR
  • Dour Festival 2009 : Karkwa

    Dour Festival 2009 Karkwa

    Dour (Belgique) 17 juillet 2009. 15h45 -16h45Les gars de Karkwa, en bons professionnels qu'ils sont, ont parfaitement assuré leur performance dans des condition... Lire la suite

    Par  Gabnews
    CULTURE, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Oreilles 3013 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines