Magazine Culture

Paul Harding, Le jeu de l’assassin

Par Argoul

paul-harding-le-jeu-de-l-assassin.1235121351.jpgNous sommes à Londres sous l’emprise du Régent Jean de Gand, en 1380. Les clercs à la Cire verte de la Chancellerie disparaissent un à un, mystérieusement assassinés tandis qu’un usurier meurt transpercé d’un carreau d’arbalète dans sa pièce forte entièrement fermée. Voilà une belle énigme pour frère Athelstan et son coroner sir John. La société est crédule, les malandrins habiles à dépouiller et à faire croire. Ne voilà-t-il pas qu’une croix de bois de l’église Saint-Erconwald se met à saigner ?

Ce qui meut les hommes depuis le mythe de Caïn, n’est-ce pas toujours la même chose ? « Un peu plus d’or, un peu plus d’argent ? Une gorge attirante ? Ou les mets et les vins les plus délicats pour nous remplir la panse ? » p.282. Que Madoff ou Kerviel nous démentent. En ces temps médiévaux de fausseté, d’avidité et de miracles, la droiture et la logique des représentants de la loi paraissent un peu anachroniques. Je parle évidemment (évidemment ?) du moyen-âge, toute ressemblance, etc… C’est pourtant ce qui nous attache aux enquêteurs du roman, si modernes au fond. Tout va se résoudre de façon satisfaisante pour l’âme et pour l’esprit, mais pas sans nous avoir baladés d’un bout à l’autre. Ni sans nous faire découvrir d’un peu plus près cette Londres médiévale emplie de marchands et de catins, de prêtres défroqués et de nains, de soldats et d’artisans, de nobles jouvenceaux et de petits galopins. Y a-t-il du nouveau sous le soleil, sauf internet ?

« Le père prieur m’a envoyé pour travailler parmi les pauvres, plaide frère Athelstan. Je me suis pris d’affection pour ces gens simples qui mènent une vie si extraordinaire. Ils ne savent ni lire ni écrire. Ils sont écrasés de taxes et tiraillés à droite et à gauche, mais ils ont une joie et un courage que je n’avais jamais vus auparavant » p.186. Nul doute que l’auteur, professeur d’histoire médiévale à l’université anglaise, ne ce soit pris d’affection aussi pour ce petit peuple de cette période naïve. Nous aussi pour ce 7ème opus de la série.

Paul Harding, Le jeu de l’assassin (Assassin’s Riddle), 1996, 10/18 2006, 285 pages


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Brooklyn Follies - Paul Auster

    Paul Auster Éditions Actes Sud, 2005, 364 pages. Traduit de l’américain par Christine Le Bœuf. Divorcé et affligé d’un cancer en rémission, Nathan, ce retraité... Lire la suite

    Par  Florinette
    CULTURE, LIVRES
  • Paul Auster

    © Arturo PATTEN - Opale Biographie : Né à Newark en 1947, Paul Auster grandit dans les banlieues de cette ville, mais apprend à aimer New-York où... Lire la suite

    Par  Florinette
    CULTURE, LIVRES
  • Brooklyn follies - Paul Auster

    Brooklyn follies Paul Auster

    Brooklyn follies -Paul Auster Le Livre de Poche - 378 pages. Nathan Glass a soixante ans. Une longue carrière dans une compagnie d'assurances à Manhattan, un... Lire la suite

    Par  Karineetseslivres
    CULTURE, LIVRES
  • Lisons du Paul Auster!

    Paul Auster, auteur américain préféré des français, est né en 1947 à Newak dans le New Jersey. Il débute en traduisant des poètes français puis se met à écrire... Lire la suite

    Par  Aucoindulivre
    CULTURE, LIVRES
  • Anthologie permanente : Paul Valet

    Et je dis non Je dis non aux miasmes et marasmes et à tout ce qui rampe et glisse et se décompose. Je dis non aux paroles en beurre avec tous les honneurs,... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Paul Harding, La chambre du diable

    Paul Harding, chambre diable

    Un jouvenceau banneret amoureux, un gros marchand de Londres qui ne veut pas donner sa fille à un noble sans terre, des Français capturés lors d’un combat... Lire la suite

    Par  Argoul
    CULTURE, LIVRES
  • Paul Doherty, Faux frère

    Nous sommes à Londres à la fin du printemps 1302. L’irascible et caractériel roi Edouard 1er mande son clerc Hugh Corbett pour enquêter sur des meurtres... Lire la suite

    Par  Argoul
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Argoul 1120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines