Magazine Côté Femmes

Se poser des questions existentielles

Publié le 23 février 2009 par Amaury Watremez @AmauryWat

354948666_small.jpgLes questions existentielles que se posent le bureaucrate, l'administratif, le plumtifi, sont assez simples et n'ont guère changées depuis Courteline : Y'aura-t-il du rab de frites au self ? Est-ce que je pourrai faire durer la pause café de deux minutes ? Yannick de la compta est-il en couple avec Sabrina du service courrier, ou est-ce que c'est seulement sexuel ? Arnaud, le responsable informatique est-il pédé ou seulement un peu sensible ? Le petit employé, l'ouvrier se posent comme questions les achats qu'il pourra faire en plus des courses habituelles s'il rogne un peu sur le budget  "Pastis" et bières. Les fissapapamaman se demanderont quant à eux plutôt s'il faut deux ou trois pièces au studio qu'ils loueront aux sports d'hiver ou seulement une. L'ado adepte du grégarisme se demandera s'il doit se faire une raie sur la droite ou la gauche de sa frange. La jeune fille rêvera en lisant "touallaillete" (de Stephenie Meyer) du bô Edward pendant qu'n héritier romantique (du plus gros avionneur français) affirmera que c'est gràce à sa carte de visite en plastique "comme une carte de crédit", qu'il a séduit sa femme, une jeune attachée de presse serbe, "parce que les femmes aiment le pouvoir et l'argent plus que la culture et l'intelligence", continue d'ailleurs l'héritier dans le reste de son interviou de plus en plus romantique. Ce qui domine chez tous, c'est la peur de choquer le voisin ou de ne pas être assez intégré, "comme les autres" (les autres se baladeraient en caleçons longs qu'ils feraient pareil, on remarquera qu'il est actuellement de bon ton chez les djeuns dans le coup de montrer son caleçon).

Il n'y a que des fous ou des inadaptés à leurs yeux pour se demander si ce monde a un sens et quel sens il a. L'ignorant qui bénéficie des miettes du savoir que lui laisse le net ou les médias traditionnels reste néanmoins maintenu dans l'état de consommateur imbécile et docile. Les imbéciles dociles ne se posent aucune question mais de temps à autre la culpabilité les étreint et il joue le questionnement, mais on reste dans les slogans, les phrases chocs qui ne veulent pas dire grand-chose (cette prétention ne semble permise qu'au-delàd 'une certain niveau de revenus, on fera du tourisme équitable, on sondera les reins et les coeurs des autres, car le sien est parfait, restant béatement confit dans ses propres certitudes. On ne trouvera rien à redire à l'iniquité du système bien confortable quand même pour ceux qui en profitent.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

LES COMMENTAIRES (1)

Par noone
posté le 31 août à 06:43
Signaler un abus

Quelqu'un connait le nouveau défrisage à base de nano technologie??? Actias

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazines