Magazine Politique

Action UBS : dernière démarque à 80 %

Publié le 23 février 2009 par Kalvin Whiteoak

Avec une action à Fr. 10.– la valeur capitalisée théorique totale de la banque, enfin de ce qu’il en reste, est de l’ordre de 29 milliards de francs suisses.

On  ( le contribuable résident en Suisse, donc ) a payé 6 milliards pour acheter un truc à terme (10 % de la banque)  qui actuellement vaut 2.9 milliards.

On a donc déjà perdu la moitié de ce qui selon Hans-Rudolf devrait nous rapporter gros … mais on n’a pas de sous pour les rentes LPP ou pour augmenter des dépenses de fonctionnement essentielles, ou encore pour investir intelligemment.

soldes

C’est clair qu’avec des opérations aussi intelligentes que celle du renflouage du vaisseau-fantôme en octobre, on jette vraiment l’argent par les hublots.

On veut même nous faire croire que le brave conseiller fédéral en charge du dossier n’était pas au courant des problèmes fiscaux qui allaient survenir …

De deux choses l’une : ou il est sourd et ne sait pas lire les journaux, ou il se contente du journal de Mickey. Car depuis une année au moins, et en tous cas depuis qu’en juillet 2008 UBS a déjà fourni une première salve de titulaires de compte au fisc américain, Merz était ou devait être au courant.

Prétendre le contraire comme le font certains députés de droite d’origine genevoise relève de la mauvaise foi la plus crasse. Ou considèrent-ils leur ministre comme un âne ?

Ceci dit, en dessous de ce prix plancher, l’État doit impérativement nationaliser ce qui reste, sans égard pour les anciennes coutumes néo-libérales. On aura au moins une seule et même voix contre le fisc américain s’agissant du secret bancaire.

Et si l’action continue de descendre, on suggère au même fisc américain de faire procéder à quelques séquestres conservatoires …

Billet du blog ouVertures.info, une autre lecture de l'info. Reproduction selon conditions.

Action UBS : dernière démarque à 80 %


Vous pouvez lire aussi :

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • UBS : qu’y a-t-il hors bilan ?

    On sait que les CDS (Credit Default Swaps) sont des instruments financiers hautement spéculatifs qui se traitent sans fonds propres importants, sans... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • UBS : le plan du PS tardif et insuffisant

    On comprend la réaction du PS : légiférer par voie d’ordonnances comme si le pays était envahi par les Martiens relève non pas de la responsabilité active mais... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Action UBS : encore un petit effort …

    Ce matin vers 10 h 45, l’action de cette chère UBS-BNS-Cayman frisait les Fr 15.40 Son plus bas historique est de Fr. 15.18 On va probablement s’en rapprocher... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • UBS : nos pirates aux Caraïbes

    On a déjà eu l’occasion de dénoncer ici la maladresse insigne avec laquelle le Conseil fédéral s’est laissé entrainer vers la formation d’une société de domicil... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • UBS : abyss saison 2

    A la vitesse à laquelle le titre de notre chère banque proto-nationalisée et subventionnée (Fr. 14.20 vers 9 h 40 ce matin) descend, il reste encore huit jours... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • Conjoncture : UBS juge et partie

    Il paraît que l’UBS Investment Bank emploie encore des experts. Dont acte, nous on n’avait pas remarqué. Et il semble que ceux-ci continuent de réfléchir, et... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ
  • UBS : crédit d’impôt (bis) !

    Faute de mieux, l’UBS nous rejoue le coup du crédit d’impôt pour annoncer un “bénéfice trimestriel”. Voici le texte du mail plus que succinct adressé aux... Lire la suite

    Par  Kalvin Whiteoak
    POLITIQUE, SOCIÉTÉ

A propos de l’auteur


Kalvin Whiteoak 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines