Magazine Cinéma

Oscars 2009 : la facilité sociale ?

Par Actucinoche

Oscars 2009 : réflexion

Photobucket

Ce week-end le monde du cinéma était en effervescence. En effet, la plus prestigieuse des cérémonies a eu lieu. Les Oscars de 2009 ont consacrés Slumdog Millionaire avec 8 récompenses dont celle du meilleur film et du meilleur réalisateur.
Certes le film est excellent et a le mérite de proposer un conte moderne dont chacun de nous rêvons de temps à autre. Le film n’est certes pas un documentaire et n’a pas pour but premier de sensibiliser directement à la misère qui existe dans les bidonvilles mais il pose certaines question sociales, humaines sur notre monde. De plus comme chacun le sait, les médias ont fortement mis en avant le caractère « rustique » du film. Petit budget, acteurs peu connus,…
Cependant il semble clairement évident que adresser autant de récompenses à ce genre de film relève de la facilité. Il n’est pas question ici de revenir sur la qualité du film ou de crier à l’injustice mais plutôt de poser certaines questions quant à ces cérémonies qui couronnent des films tout au long de l’année. Il s’agit d’une réflexion générale à partir d’un cas particulier qui ne sert que d’exemple.
Pourquoi cela relève-t-il de la facilité ? Tout simplement car il est évident qu’il est beaucoup plus simple de toucher avec un sujet social même lorsque celui-ci relève de la fiction. En revanche des films de « pure fiction », qui posent tout autant de questions mais de manière plus personnelle, ont, par défaut, moins de crédit à certains yeux. Pour s’en rendre compte il suffit de lire les articles parus dans tous les quotidiens avant les Oscars. Tous parlaient de Slumdog Millionaire d’un point de vue social. De plus il est évident qu’avec la crise le thème abordé a davantage d’impact qu’en période de prospérité.
Dans le monde du 7ème art petit budget + thème social = consécration. Cette équation est de plus en plus présente dans les remises de prix. Heureusement le cinéma ce n’est pas que cela. Bien évidemment les Oscars ne consacrent pas que ce genre de films. Mais des films comme Slumdog Millionaire seront, de manière plus générale, toujours favorisés à des films qui propose simplement une histoire qui permet au spectateur de s’échapper de la réalité.
Même si c’est un excellent film, les Oscars n’ont peut-être couronnés les autres films à leur juste valeur. Mettre en avant un tel film, c’est faire de l’ombre à d’autres qui sont excellents. De plus en plus le cinéma social s’implante dans les remises de prix au détriment d’autres films qui ont le mérite de nous faire oublier la réalité du quotidien.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Actucinoche 42 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines