Magazine Beaux Arts

Je suis un petit pachyderme de sexe féminin

Publié le 06 avril 2009 par Théâtrorama @theatrorama
Un petit pachyderme avec un cœur gros comme ça… Alors que la salle est plongée dans le noir, une voix singulière et spasmodique envahit l’espace et donne le « la » à une balade poétique dont l’intitulé annonce la dimension atypique du personnage dont il est question. La voix de Colette Magny, extraite de l’émission « Le Bon plaisir », embrase la scène révélée au public par une faible lumière rouge incandescente qui dessine la silhouette mystérieuse de celle qui s’approprie avec une justesse étonnante, l’engagement déterminé de la grande Magny. visuelpachyderme1 Odja Llorca apparaît, vêtue d’une robe rouge et perchée sur de hauts talons, pour donner naissance à un tour de chant dont la sensibilité et la poésie demeurent les maîtres-mots. A la fois sensuelle et fragile, elle s’engage avec force et conviction sur les chemins complexes des poèmes de Colette Magny. Accompagnée d’un pianiste complice, sa voix chaude et grave transcende les textes que la Magny interprétait dans les années 70, avec force et humanité, des mots qui lui étaient si chers et avec lesquels la chanteuse entretenait un désir forcené. De Rimbaud à Aragon, de Hugo à Rilke, Odja Llorca ouvre la malle merveilleuse, chargée de souvenirs d’une richesse toute exceptionnelle, d’une femme qui faisait chanson de tout bois. Explorant des champs lexicaux portés par l’allégresse et un réalisme absolu, Odja Llorca apprivoise un univers haut en couleurs, bouleversant d’humanité et touchant de vérité. Aérien, Dominique Massa accompagne une voix déchirée par l’émotion, dans les abîmes d’une vie dévolue à la passion. La musicalité de son interprétation renforce un tour de chant qui gagne en puissance à mesure que la chanteuse égrène les mots qu’elle s’est appropriée avec une bouleversante sensibilité. La mise en scène que signe Claude Guerre, pratique une économie de moyens afin de restituer au mieux, toute la richesse du message que Colette Magny véhiculait de son vivant. Les honneurs sont rendus aux textes chantés et interprétés par l’entremise d’une mise en espace dans lesquels les mots transitent, libres et chargés d’une émotion enthousiasmante. Claude Guerre réalise un rêve, rendre hommage à la grande Magny qui chantait le blues, les luttes, l’amour… visuelpachyderme2 Un engagement sans concessions…
Colette Magny (1926-1997) cède à ses aspirations après quelques années de bons et loyaux services pour un organisme international. Auteur, compositeur et interprète, le personnage à la voix grave et au physique imposant incarne rapidement la singularité du chant engagé dans le paysage musical français des années 60. « Melocoton » lui fait connaître un succès populaire retentissant en 1963 et la Magny devient vite, bien malgré elle, la chef de file d’un certain blues à la française. Mais elle dérange par son franc-parler et sa propension à dénoncer les abus et les misères en abordant ses thèmes de prédilection que sont la révolution, le tiers-monde, les mouvements ouvriers, le racisme, l’écologie. Son rapport à la poésie est dense et malgré la censure, les quolibets et les critiques dont elle a été victime, Colette Magny est toujours restée fidèle à ses engagements.
Le petit pachyderme a un cœur gros comme ça, et c’est une expérience salvatrice que d’assister à ce spectacle d’une grande qualité servi par une comédienne/chanteuse d’exception. INFORMATIONS & DETAILS ♦
Je suis un petit pachyderme de sexe féminin.
J’en ai gros sur le cœur. Ras la trompe !
Les poètes de Colette Magny
Mise en scène Claude Guerre
Assistante à la mise en scène Lise-Marie Barré Avec Odja Llorca
Piano Dominique Massa
Création lumière Emmanuelle Phelippeau-Viallard
Régie son Clément Salle
Les trois enregistrements de la voix de Colette Magny sont extraits de l’émission « Le Bon plaisir », entretien avec Colette Magny réalisé par Claude Guerre pour France Culture en 1988. Du 4 avril au 3 mai 2009
Du mercredi au samedi 19h00, dimanche 15h00

Maison de la Poésie
Passage Molière
157 rue Saint-Martin, 75003 Paris
http://maisondelapoesieparis.com
Réservations : 01 44 54 53 00


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Epopée au féminin.

    The Foretelling / la Prédiction d’Alice HoffmanTraduit de l’anglais par Catherine Gibert Egmont / Gallimard Jeunesse, Scripto Dans une langue à la fois âpre et... Lire la suite

    Par  Blandine70
    CULTURE, LIVRES
  • A l'impératif féminin

    Fenêtre sur abîme de Sumana Sinha (éditions de la différence) Peut-on survivre à son appétit de vivre ? Madhuban, jeune indienne éprise de liberté, n’en doute... Lire la suite

    Par  Mgallot
    CÔTÉ FEMMES, CULTURE
  • Mathilde de Morny, dite"Missy" et Colette

    Par Bernard Vassor Colette et "la marquise scandaleuse" Missy et Colette en 1906 dans "La Romanichelle", une pantomime de Paul Franck. Lire la suite

    Par  Bernard Vassor
    CULTURE, HISTOIRE
  • Le deuxième sexe II

    Le deuxième tome est plus personnel et plus touchant. Il faudrait faire lire cela à toutes les adolescentes. Et aux hommes. C'est criant de vérité, c'est beau,... Lire la suite

    Par  Pralinerie
    CULTURE, A CLASSER
  • Sebago Docksides by Colette x La MJC

    Qui n’a jamais vu cette chaussure nommé Sebago porté dans les années 90 pour se donner l’air bien sappé tout en étant cool ? Aujourd’hui c’est le magasin Colett... Lire la suite

    Par  Bentlyno
    CULTURE, MUSIQUE, RAP/R&B
  • Sainte colette

    Vierge, Réformatrice des Clarisses (1380-1447) Nicolette, par abréviation Colette, était fille d'un charpentier de Corbie, en Picardie; elle reçut ce nom parce... Lire la suite

    Par  Jeunenormandie
    CULTURE, SOCIÉTÉ
  • Playlist Sexe

    Playlist Sexe

    Haheum, haheum. J’suppose que j’dois écrire un truc du genre “Contenu explicite, veuillez vous assurer d’avoir plus de 18 ans avant d’écouter ce qui va suivre,... Lire la suite

    Par  Eddie
    CULTURE, MUSIQUE, SEXO

A propos de l’auteur


Théâtrorama 27011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte