Magazine Cinéma

Villa Amalia

Par Marymalo
Villa Amalia
Villa Amalia
Entre Benoit Jacquot et Isabelle Huppert il y a une connivence certaine pour adapter des romans littéraires avec émotion et justesse. Cette Villa Amalia est une réussite et l'on déguste chaque moment de ce parcours difficile vers le changement, la solitude. Toutes les scènes sont filmées avec une grande beauté et l'on supporte bien la longueur des plans où Isabelle Hupert remplit des sacs poubelles, comme pour insister sur le nécessaire désengagement du quotidien pour se consacrer ensuite à l'essentiel sans se laisser perdre par un contexte pesant. Jean-Hugues Anglade est formidable dans sa désespérance et son personnage est pathétique car lui n'a pas choisi sa solitude. Quant à la Bretagne du Nord elle est tout aussi photogénique que la côte almafitaine!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marymalo 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines