Magazine F1/moto

Alonso se sent seul chez Mclaren

Publié le 19 septembre 2007 par Beaudoin Sabrina
Alonso se sent seul chez Mclaren La saison de Formule 1 est loin d'être tranquille pour l'équipe McLaren. Tout d'abord, ‘les courts-circuits’ entre ses deux pilotes (Fernando Alonso et Lewis Hamilton), les rumeurs de résiliation de contrat de l'asturien, plus tard le scandale énorme d'espionnage sur Ferrari et maintenant, Alonso apparaît de nouveau sur le devant de la scène.
Une note publiée hier par le journal espagnol El Pais indique que le pilote espagnol avait projeté de payer un petit supplément de 1.000 Euros par courses les mécaniciens de McLaren s'il finissait devant son coéquipier. En s'informant de cela, Ron Dennis, patron de l'écurie britannique, a interdit au double champion du monde de continuer à soudoyer les mécaniciens pour qu'il le fasse gagner.
Selon El Pais, Dennis a interdit à Alonso de payer un supplément attractif de quelques 1.000 Euros à ses mécaniciens s'il finissait devant Hamilton, après chaque course et n'a pas permis, non plus, à la seconde offre alléchante d'ALonso aux mécaniciens qui consistait à inviter à diner ses mécaniciens après chaque course. Alonso surpris de cette décision, s'est senti une nouvelle fois seul au sein de Mclaren.
Alonso, double champion du monde avec Renault pendant ces deux dernières années, pense que McLaren favorise Hamilton, britannique et novice en F1. L'espagnol a été accusé par Hamilton de l'avoir poussé à l'extérieur de la piste lors du récent GP de Belgique, ce qui a augmenté les critiques contre l'Espagnol par la presse anglaise, qui a, par ailleurs, exigé son renvoi de l'équipe.
El Pais, tient à préciser que les paiements supplémentaires aux mécaniciens sont une pratique habituelle et a rappelé que Nelson Piquet est arrivé à payer ses ingénieurs pour qu'ils n'incluent pas Brabham aux secrets de leur machine.
Le périodique espagnol As a tenu à rectifier certaines informations en indiquant également que "Chez Renault, il payait généralement 1000 euros à ses mécaniciens pour chaque victoire, et quelques fois Alonso les également invitait à sortir dîner près de l'usine à Enstone."
Le Britannique, Mark Blundell, ex- pilote de McLaren, a aussi enlevé de l'importance aux réclamations par le stimulant des 1300 dollars supplémentaires. "Je ne vois pas ou est le problème. Les pilotes ont offert des gratifications aux mécaniciens pendant des années. Cela ne divise pas le groupe. C'est un stimulant additionnel pour les garçons".
Niki Lauda, triple champion du monde, a expliqué qu'alonso appartient à un des deux côtés des pilotes de la Formule 1. "Il y a ceux qui ne voient rien de plus important qu'être meilleur sur la piste. J'ai été l'un d'eux. D'autre part, il y a des pilotes qui utilisent la politique pour essayer de fortifier leur position, et Alonso est un de ceux-là. Alain Prost a aussi été un de ceux-là, mais Alonso est pire. Au lieu de faire une tentative de force avec l'argent pour être numéro un, il devrait simplement être plus rapide".

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Beaudoin Sabrina 46 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines