Magazine Politique

Nicolas Sarkozy est toujours récompensé pour sa communication très offensive

Publié le 22 septembre 2007 par Exprimeo
Nicolas Sarkozy enregistre avec satisfaction le sondage Opinion Way à paraître dans le Figaro de lundi. 76 % des Français sont positivement réceptifs à sa communication. Nicolas Sarkozy n'est pas prêt de passer à une vitesse moindre en matière de communication. Les enquêtes lui montrent que les Français le suivent dans ce rythme du "feuilleton quotidien". Nicolas Sarkozy a installé de nouvelles "tables de la loi" en matière de communication électorale. 1) On vote pour un style et pas pour un parti. Les partis vont constituer les forces souterraines notamment militantes mais la décision reposera sur un style de campagne, un tempérament , un caractère. C'est l'individu qui fera la différence et pas l'étiquette politique. Pour découvrir ce style, il faut accepter une communication très personnalisée, quasi-intimiste qui écrasera la communication traditionnelle sur les programmes et les engagements classiques. 2) Ce style impose le spectacle. Avec la communication présidentielle, l'opinion s'habitue à un spectacle de haut niveau. Comme le Président l'indique souvent à ses visiteurs, comme s'il s‘agissait de se "dédouaner", son nouveau rythme de communication est la conséquence de l'évolution de l'opinion et non pas la cause de cette évolution. L'opinion vit dans l'instant. Ne pas accepter cette règle c'est s'imposer le décalage permanent donc l'échec. 3) On vote pour une destinée pas pour la banalité. Un candidat doit être une légende en marche. Il est le ticket de l'espérance collective. Sa réussite est la porte à l'évolution de la vie quotidienne de chacun. Sa victoire est la promesse d'un avenir meilleur pour le citoyen. 4) On vote pour un actif et pas pour un passif. La prime est à celui qui agit le plus, qui réagit le plus vite, qui imprime le rythme le plus soutenu. C'est la course permanente à l'initiative, à la présence, à l'action. 5) On vote pour un gagnant pas pour un perdant. Le gagnant est celui qui témoigne qu'il a d'abord "plus de jus" que les autres, davantage d'énergie, davantage de confiance. Ces nouvelles tables de la loi montrent qu'il faut déterminer une stratégie cohérente avec cette évolution de l'opinion mais surtout mettre en place une rapidité permanente d'exécution. Sur ces deux points réside tout le savoir faire présidentiel.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines