Magazine Cuisine

Les DAB dégustent des Chardonnays septentrionaux (2)

Par Daniel Sériot

Les meilleurs vins ne sont pas toujours là où nous les attendons, c’est le charme de la dégustation à l’aveugle, dont je rappelle l’aspect ponctuel, et qui n’engage pas l’avenir des vins présentés, sauf s’ils sont affublés d’un défaut rédhibitoire, pour être plus précis, il faudrait dire la bouteille, ce qui devrait inciter les dégustateurs à prolonger leurs sensations avec d’autres échantillons (bouteilles), avant d’émettre un jugement, parfois un peu trop rapidement, définitif.

Vin N° 4 Rully Les Pucelles   2002   Paul Jacqueson

La robe est jaune, légèrement dorée, le nez est fin et expressif : verveine, tilleul, poire pêches, et quelques notes de fruits exotiques, la bouche est élégante, avec des fruits frais et parfumée, l’acidité d’une très belle justesse, qui va le rester tout au long de la dégustation, épouse la matière pour donner un milieu de bouche bien structuré, la finale, d’une bonne persistance, est fruitée, aérienne, avec une expression minérale en ultime sensation  Noté  16

Vin N° 5  Vins des Coteaux Charitois : Alphonse Mellot  Les Pénitents 2005

La robe est de couleur jaune assez soutenu, le nez, agréable et assez expressif évoque des arômes de citron, pamplemousse, et de fruits exotiques (ananas) la bouche est assez pleine, avec une légère sensation de gras, en milieu de bouche, accentué par une acidité gustative, un peu faible, mais avec du fruits, la finale, assez parfumée, mais un peu courte, est un peu molle. Un vin à boire, maintenant, sans chichi Noté  14

Vin N° 6  Macon : Milly Lamartine  Héritiers des Comte Lafon  2005

La robe ,brillante, offre des teintes jaunes légèrement dorées, le nez ,moyennement expressif est assez élégant avec des parfums de poires, d’agrumes et quelques notes grillées, l’attaque est assez tonique, avec des saveurs de fruits blancs, d’une bonne maturité, l’acidité est un peu vive, mais elle se marie bien au gras du vin en milieu de bouche, la finale est tendue, parfumée, l’acidité un peu prononcée devrait se fondre avec une garde de 2 à 3 ans, quelques notes calcaire en ultime sensation  Noté 14,5 , potentiel 15 à 15,5

DSCF6853
      
DSCF6854


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Daniel Sériot 20615 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines