Magazine High tech

SCI : la bataille boursière continue...

Publié le 25 septembre 2007 par Axime
thumb

Face à la montée de la spéculation, le quotidien The Times a décidé aujourd’hui, de dresser un petit bilan concernant la position de SCi et la multiplication des offres que le groupe recevait.

A l’heure actuelle, le débat reste ouvert, mais aucune proposition ferme n'a encore été soumise. Pour ceux ayant la mémoire relativement courte, rappelons que le britannique avait acquis en 2005 son concurrent Eidos, le père des prestigieuses licences Tomb Raider et Hitman. Il y a quelques semaines, nous vous évoquions plusieurs joueurs internationaux intéressées par le rachat de la société, incluant Time Warner, qui possède 10% de la société, Electronic Arts et peut-être Sony. Aujourd’hui, ça se précise davantage…
Désormais, la firme semble être décidée à trouver un repreneur. Cette fois-ci, on parle, en tant que repreneurs, du groupe Warner Bros qui avait déjà acquis 10% des parts de SCi en fin 2006, mais également d’Ubisoft, qui serait actuellement très proche de l’éditeur britannique. De même pour Electronic Arts, dont le président, John Riccitiello, était récemment en visite au Royaume-Uni, pour un rendez-vous planifié avec SCi selon son agenda personnel.

Comme vous le constater, ça s’agite beaucoup dans tout ce petit monde, et nous ne serons pas surpris de voir le rachat du groupe (qui plane depuis de longs mois) se préciser.

Bref, rien encore de concret, mais comme vous le voyez, nombreux sont les sociétés à vouloir le rachat de SCi ! Une chose est sûre en tout cas, il faudra mettre la main au porte monnaie, donc ne pas lésiner sur l’offre, si le repreneur de la firme souhaite avoir une chance d’acquérir cette dernière !

Source : The Times

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Axime 898 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte