Magazine Cinéma

Tellement proches / ne te retourne pas / boogie / sunshine cleaning

Par Gerry14

Ce mois-ci, le cinéma français nous laisse sur notre… fin !
Enième film sur les turpitudes de la vie familiale, Tellement proches d’Eric Toledano et Olivier pèche par excès de bonne morale. Les deux réalisateurs aiment les groupes et les bons sentiments et nous l’ont déjà démontré avec Je préfère qu’on reste amis et le successfull Nos jours heureux. Si on se délecte tout d’abord des disfonctionnements des membres de cette famille borderline, que l’on se réjouit des inimitiés et hypocrisies, c’est avec une déception aussi cruelle que notre plaisir d’alors que l’on accueille le final bien-pensant et limite mélo raté d’un film admirablement servi par ses acteurs (Vincent Elbaz, Audrey dana, François-Xavier Demaison…).
Autre film, autre genre mais même problème !
Avec son deuxième long métrage, Marina DeVan trouble une nouvelle fois le corps de son héroïne. Mutilé dans Dans ma peau, déformé dans Ne te retourne pas. Cette histoire étrange d’une femme qui voit s’opérer des changements dans son décor quotidien puis son physique, comme celui de son entourage intrigue et envoute. La réalisatrice sait créer une atmosphère et jouer du mystère. Et c’est justement quand le mystère s’éclaircit que le film patine. Du fantastique, le scénario prend le chemin du psychologique avec une explication que l’on devine dès l’apparition de cette ancienne photo prise en Italie. Explication malheureuse et d’une crédibilité discutable. La force du mystère réside justement dans son impossible résolution… Sophie Marceau, bien consciente de tenir là un rôle « payant », surprend par quelques touches de surjeu quand Monica Bellucci, elle, excelle dans l’intériorité et la sobriété.

TELLEMENT PROCHES / NE TE RETOURNE PAS / BOOGIE / SUNSHINE CLEANING
TELLEMENT PROCHES / NE TE RETOURNE PAS / BOOGIE / SUNSHINE CLEANING
TELLEMENT PROCHES / NE TE RETOURNE PAS / BOOGIE / SUNSHINE CLEANING

Les roumains dépriment, et le spectateur s’endort !
Dans Boogie, Radu Muntean nous conte la nuit de Bogdan, chef d’entreprise et de famille, retrouvant deux anciens amis de débauche. Madame lui fait une scène, alors il va retrouver ses deux potes pour une soirée qui se veut un vent de liberté dans un quotidien grisâtre et qui, finalement, s’étire en un ennui profond. Point de salut pour les trentenaires hors de la norme boulot-famille donc… Tout désaccord avec cette morale est légitime.

Le rayon de soleil vient du cinéma indépendant avec le bien nommé Sunshine Cleaning, produit par ceux-là même qui ont produit Little Miss sunshine, et avec Alan Arkin en papy déphasé, comme dans… Little Miss Sunshine ! Tout le film déjà nommé et Juno, sunshine Cleaning traite de sujets graves avec légèreté et humour. Sûr, ça le sentiment de déjà vu, mais ça fait toujours du bien, surout qu’ Amy Adams et Emily Blunt rivalisent de talent et de conviction.

TELLEMENT PROCHES / NE TE RETOURNE PAS / BOOGIE / SUNSHINE CLEANING

Commentaires Lien Texte


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gerry14 28 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines