Magazine

« Du sable dans le maillot de bain en lamé » - quatrième épisode

Publié le 29 juillet 2009 par Amaury Watremez @AmauryWat

Enfin la suite de cette bouleversante saga...

san-francisco-airport-address.jpg
Steve décida de prendre l'avion pour aller assister à l'enterrement de sa tante qui en fait était son oncle qui était aussi Michael Jackson. L'appareil était un confortable Boeing 747 de couleur argenté éclatant de lumière sous le soleil doux et chaleureux de Californie. Il était en classe « affaires ». Il n'aimait pas beaucoup ça, car Steve avait une conscience sociale élevée, mais sa profession l'obligeait à maintenir un certain standing car ses clients sinon auraient déserté son cabinet.

Ce fut donc la mort dans l'âme qu'il commanda une bouteille de champagne français, un cadeau de la Vieille Europe, un homard à la chair délicate qu'il mangea avec distinction mais du bout des lèvres en son for intérieur, son torse ceint d'un élégant tablier décoré d'un homard hilare proclamant sa joie d'être consommé par les passagers du vol 217 à destination de Los Angeles.

L'hôtesse eut pitié de sa mine défaite alors qu'il consommait son troisième coquetèle espagnol :

- Vous semblez triste malgré la réussite qui illumine chacun de vos pas ? »

Steve répondit après avoir soupiré deux doigts de sa main droite posés sur son front, réfléchissant à la situation, essayant de comprendre ce qui lui arrivait :

- J'ai perdu ma tante, je ne la connaissais pas, mais je l'aimais beaucoup, et maintenant je découvre des secrets monstrueux sur son compte. Et la police enquête sur moi. »

vietnam2.jpg
La jeune fille brune et bien coiffée, sentant le savon frais, le teint plein de taches de rousseur, ce qui était loin d'être courant pour une brune, vit que c'était sans espoir, et elle alla préparer un verre de jus d'orange avec vodka à un de ses passager préférés, un producteur de films que l'on disait pour adultes d'une grande affabilité malgré son accent italien.

A cet instant, le commandant de bord annonça qu'ils approchaient de L.A et prononça quelques mots :

- Je suis le commandant Wassermill, nous approchons de la cité des anges, coiffée de la montagne de Burbank où tant de films superbes ont vu le jour. Du cockpit, j'aperçois le haut du toit du rantche d'Harrison Eastwood qui vit maritalement avec une jeune actrice rencontrée alors qu'elle était hôtesse de l'air sur le trajet que j'effectuais de Paris à New-York. Je suis très fier d'avoir contribué à leur amour naissant alors qu'il se remettait de son troisième divorce d'avec une ancienne comédienne, espoir du cinéma des années 70, rencontrée sur un paquebot qui faisait la traversée vers l'Espagne....ad lib »

Le commandant continuait de parler, Steve se rendit compte alors, dans la fulgurance de ses réflexes, que l'avion était en train de piquer du nez vers l'Océan Pacifique. Le commandant évoquait maintenant sa petite enfance :

- J'étais un enfant blond, aux boucles superbes, j'avais une peau d'une tendresse de pêche dans ses années là, beaucoup en était jaloux, car j'étais si beau, faut-il le dire. Mère avait tout de suite remarqué mes dons, et je débutais une carrière de sculpteur de rondins à la Julliard School de San Francisco mon dixième anniversaire passé. Une de mes œuvres fut envoyé au Louvre pour y être exposée deux jours. J'allais moi-même à Paris quelques temps plus tard, j'aime beaucoup cette ville très romantique...ad lib »

Le majestueux oiseau d'argent sombra dans l'eau bleutée et transparente de l'Océan Pacifique à l'instant même où Steve se remémorait pour la quatorzième fois le dernier soir où il avait vu sa tante, enfin son oncle, enfin Michael Jackson.

A San Francisco, sa secrétaire qui était bouddhiste eût comme un flash d'angoisse pour son patron alors qu'elle était en train de réfléchir à la prochaine couleur de son vernis à ongles (orange ou violet ?), elle fit tourner un moulin à prières et ferma les yeux alors que Gil Greysome, l'expert de la police était devant la porte, incapable de sortir, les mains toujours sur les hanches (contractuellement, il ne pouvait les enlever).

à suivre...

Le prochain épisode, enfin dévoilé le mystère du titre...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Peluche Steve Jobs

    Peluche Steve Jobs

    Vous vouez un culte à Steve Jobs ? Au point de rêver de dormir toutes les nuits avec lui. Réalisez ce fantasme avec cette peluche de l’homme à la pomme. Lire la suite

    Par  Yeca
    CONSO, HIGH TECH
  • Lewis Hamilton vs Steve McQueen

    Lewis Hamilton Steve McQueen

    Une vidéo virale circule sur le web dans laquelle nous retrouvons Steve McQueen dans la peau du pilote Delaney du film "Le Mans" face au jeune prodige de la... Lire la suite

    Par  Orsérie - Le Journal Du Beau & Du Bien-Etre
    A CLASSER
  • Steve Miller Band & Jethro Tull

    Steve Miller Band Jethro Tull

    Bien le bonjour dans les près ! Avez-vous sentis ce matin en frottant vos petits yeux encore endormis comme une odeur de liberté ? Lire la suite

    Par  Hocvolo
    CONSO, MODE
  • Lewis Hamilton vs Steve McQueen !

    Lewis Hamilton Steve McQueen

    Le suspense ayant retrouvé sa place pendant les grands prix, j’ai renoué avec ma vieille passion qu’est la F1. Dans le même temps, la saison d’endurance a... Lire la suite

    Par  Olivgraphic
    SPORT
  • Steve Winwood

    Steve Winwood

    (1977) Arc Of A Diver (1980) Back In The High Life (1986) About Time (2003) Lire la suite

    Par  Skydog Fillmore
    CULTURE, MUSIQUE, POP/ROCK
  • N.A.S.A. "Gifted" (Steve Aoki remix)

    N.A.S.A. "Gifted" (Steve Aoki remix)

    Après Designer Drugs et le remix de Strange Enough, voici une relecture du single Gifted (avec Kanye West, Santigold et Lykke Li) par le boss déjanté du label... Lire la suite

    Par  Kanthos
    CULTURE, MUSIQUE
  • Steve Jobs en mots …

    Steve Jobs mots

    Une petite réalisation du designer Dylan Roscover avec des mots … rien que des mots : Vraiment bien fait … Il lui aura fallu 24h (quelques explications ici). Qu... Lire la suite

    Par  Vince
    HIGH TECH, INFORMATIQUE, INSOLITE

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog