Magazine Politique

Dominique Strauss Kahn et la flagrante discrétion

Publié le 29 juillet 2009 par Exprimeo
Moins le Directeur du FMI intervient dans les "affaires intérieures", plus sa cote de recours monte. Il y a ceux qui saturent dans le quotidien et ceux qui profitent des sous-entendus du silence qui ouvre toutes les perspectives. DSK appartient actuellement à cette seconde catégorie. Il bénéficie du non-dit qui ouvre toutes les perspectives. Un climat étonnant à ce point dont Jacques Delors avait profité en d'autres temps.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines