Magazine

Trio Joubran : possédés par le génie du oud !

Publié le 30 juillet 2009 par Tuniscope.com
Par la soirée d’hier, 29 juillet 2009, le Festival International de Hammamet n’a fait que renforcer sa notoriété et sa recherche de diversifié et de qualité en accueillant les palestiniens Trio Joubran pour un concert aussi exclusif qu’exceptionnel.
Composé des frères Samir, Wissam et Adnan, le Trio Joubran est, comme son nom l’indique, la rencontre de trois oud passionnés dès l’enfance par la musique. Pour leur deuxième escale à Hammamet, ils avaient annoncé le spectacle « l’ombre des mots », un hommage au poète palestinien Mahmoud Darwich qu’ils accompagnaient en musique,avant sa mort, lors de ses séances de poésie.
Le public venu nombreux pour cette rencontre avait déjà un avant-goût sur « l’ombre des mots » et la musique du Trio Joubran qui sont venus accompagnés par le percussionniste Yousef Hbeisch. Ils ont été agréablement surpris par une modification du programme de la soirée puisque les trois frères ont décidé de présenter « Majaz à l’ombre des mots » un alliage entre leur dernier album « Majaz » et l’hommage à Mahmoud Darwich.
Cet hommage ne consistait pas seulement à jouer sur ses poèmes, le trio, notamment Samir, n’a cessé d’évoquer tout au long de la soirée la mémoire de Mahmoud Darwich par des souvenirs communs, par les habitudes de ce dernier et même en lui dédiant la chanson « Koll Da Kan Leeh » de Mohamed Abdel Wahab que le défunt adulait particulièrement. Les larmes aux yeux, le trio a revêtu les mots de Mahmoud Darwich par des notes qui frappent aux portes du ciel comme pour  le sortir de l’ombre de l’absence.
Les ouds qui ont été à l’honneur hier semblaient être une extension de l’esprit créatif du Trio Joubran. Les trois frères manient leurs ouds comme s’ils étaient possédés par un génie. C’est plutôt le génie de trois musiciens d’un haut calibre qui ont fait planer, vibrer et crier d’émotions le public surtout dans les moments d’improvisations ressemblant à un dialogue d’instruments aux reflets des âmes de leurs porteurs ou encore en jouant des morceaux du patrimoine musical mondial revisité par leurs doigts.
Le concert du Trio Joubran était un événement au vrai sens du terme. La générosité de leur musique a tout de suite attisé la générosité d’un public ému et ébahit du premier au dernier instant de la soirée.      Narjes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tuniscope.com 192 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte