Magazine Culture

Colette gauthier-villars

Par Bruno Leclercq

COLETTE GAUTHIER-VILLARS
Avant de signée "Colette Willy", puis plus simplement "Colette", Sidonie Gabrielle Colette signa quelques chroniques "Colette Gauthier-Villars", ou "Colette G.-V.", associant ainsi son nom de famille au véritable nom de son mari, qui à l'époque signait presque indifféremment "Henry Gauthier-Villars" ou "Willy". Ceci avant que ce pseudo de "Willy", devenu marque de fabrique et gage de ventes assurée pour les éditeurs, ne s'impose de lui-même à l'un et à l'autre. Il faudra encore quelques années avant que le nom de Colette se suffise à lui-même. Henry Gauthier-Villars, lui gardera son véritable patronyme pour signer des ouvrages historiques, (Le Mariage de Louis XV, Fervaal), des livres pour enfant (L'Odyssée d'un petit Cévenole, Le Petit roi de la forêt), un ouvrage sur Bizet ou des ouvrages en collaboration comme La Bayadère avec de Lucenay, ou L'Automobile enchantée avec Georges Trémisot.
Dans La Critique, N° 43, du 5 décembre 1896, Colette G.-V. signe une chronique sur la pièce de M. de Saussine (1), Omphale, jouée au Théâtre des Escholiers. Une visite de la page « bibliographie » du site du Centre d'études Colette, permettra de voir que durant l'année 1895, Collette Gauthier-Villars avait signé six chroniques musicales et dramatiques dans le journal La Cocarde, l'article de La Critique n'est pas référencé dan cette bibliographie.
(1) Comte Henri de Saussine (1859-1940). Musicien, il fait exécuter des oeuvres oubliées à l'hôtel de Créqui à Paris où fréquentent les compositeurs de l'époque, il organise des soirées littéraires où se retrouvent entre autres le ménage Gauthier-Villars, Marcel Proust ou Montesquiou. Il est l'auteur d'un opéra-bouffe, une féerie musicale, une Fantaisie sur les Chauves-Souris de Robert de Montesquiou, un « opéra de poche » provençal, de romans, de dialogues philosophiques. Voir « Les curiosités esthétiques de Robert de Montesquiou » par Antoine Bertrand.

OMPHALE (1)


Si j'en crois M. de Saussine, le désir de toute femme, unie à un être supérieur, serait d'omphaliser son Hercule. C'est le désir aussi de Josette d'Ormenont, riche autant qu'américaine. Jolie autant que riche, enviable proie que guignent les fils les plus blasonnés de France. (Faut-il croire donc que ces âmes héraldiques n'ont pas d'autre objectif que l'or adhésif américain « pour redorer eux-mêmes » leurs armoiries ?) Josette rêve pour celui qu'elle élira la gloire s'il se peut, la célébrité tout au moins. Elle veut apprivoiser un aigle – ses moyens le lui permettent – et a cru le dénicher dans l'atelier du sculpteur Westigny, riche de talent et d'avenir. Elle épouse l'Illustre de demain.
Et, tout de suite, la lutte commence. Jalouse de l'Art qu'elle accuse d'accaparer tout l'amour de son mari. Josette veut mesurer sa puissance ; elle exige que Westigny lui céde son atelier pour y donner un bal. Navré, il consent. Le sanctuaire violé, la victoire obtenue semble minime à la jeune femme, son besoin de domination grandit, sa nervosité s'exacerbe, dans un accès de fureur jalouse elle s'attaque à la sculpture même, sa rivale, et, brandie contre l'oeuvre ultime de Westigny, - une Renommée – d'un maillet rageur elle la brise.
Au milieu de la crise conjugale survient un soupirant évincé, Fitzgerald, qui jugeant l'instant décisif, brûle ses vaisseaux et fait lire à Josette un article où l'on éreinte bassement son époux. L'effet est inattendu : l'orgueil, l'amour, ressuscitent au coeur de la jeune femme, qui court se jeter dans les bras de Westigny et le conjure de recommencer sa statue, avec ce cri délicieusement féminin : « Je poserai pour celle-là, car il faut qu'elle soit plus belle que l'autre ! »
Sans être jouée aussi bien qu'elle le méritait, la comédie de M. de Saussine, - d'un art discret et sûr, d'une écriture élégante sans mièvrerie, avec des touches mondaines dont la précision n'étonnera personne – n'a pas laissé que de trouver de bons interprètes. Westigny, c'est M. Burguet, intelligent, mais un peu rabougri tout de même, dont les déclamations ardentes ont secoué le public. Mme Marthold a composé avec une adroite bonhomie son personnage de marquise bien disante. J'aurais voulu que l'artiste chargée du rôle de Josette fût plus jolie.
Colette G.-V.

(1) Théâtre des Escholiers.


Lire : Billets de théâtre (Ballets russes, Guitry, Mistinguett…), de Colette. Édition établie par Alain et Odette Virmaux, avec Élisabeth Gilet, Le Félin éditeur, collection « Les marches du temps », 255 pages.

Colette sur Livrenblog : Colette "En Camarades". Quelques poses plastiques. Colette : Lettres à Missy Colette, Willy, Missy Willy, Colette, Missy (bis) Polaire, actrice et chanteuse Willy Publicité littéraire. Willy, préface pour Solenière par Claudine



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Les vieilles, Pascale Gauthier

    vieilles, Pascale Gauthier

    « Les vieux ne parlent plus ou alors seulement parfois du bout des yeux, Même riches ils sont pauvres, ils n'ont plus d'illusions et n'ont qu'un cœur pour deux... Lire la suite

    Par  Clementso
    CULTURE, LIVRES
  • Star Academy : Alice et Gauthier bientôt de retour

    Agrandir l'image Alice et Gauthier, les deux rebelles de la Star Academy 8, n'ont pas dit leur dernier mot ni chanté leur dernière note. En effet, tous deux... Lire la suite

    Par  Benjamin Tolman
    CULTURE, MÉDIAS, TÉLÉVISION
  • Sebago Docksides by Colette x La MJC

    Qui n’a jamais vu cette chaussure nommé Sebago porté dans les années 90 pour se donner l’air bien sappé tout en étant cool ? Aujourd’hui c’est le magasin Colett... Lire la suite

    Par  Bentlyno
    CULTURE, MUSIQUE, RAP/R&B
  • Sainte colette

    Vierge, Réformatrice des Clarisses (1380-1447) Nicolette, par abréviation Colette, était fille d'un charpentier de Corbie, en Picardie; elle reçut ce nom parce... Lire la suite

    Par  Jeunenormandie
    CULTURE, SOCIÉTÉ
  • Timberland 6 Inch Boots x Colette

    Timberland Inch Boots Colette

    Quelques clichés de la paire 6 inch boots Timberland en collaboration avec Colette ont tourné ces derniers jours mais voici des photos avec plus de détails sur... Lire la suite

    Par  Bentlyno
    CULTURE, MUSIQUE, RAP/R&B
  • Rémi et Colette : la lecture à l'école

    Rémi Colette lecture l'école

    Clichés I. Rambaud"Rémi et Colette", un garçon, une fille. Frère et soeur.La parité était sauve et, je m'en aperçois aujourd'hui en lisant attentivement la... Lire la suite

    Par  Rendez-Vous Du Patrimoine
    CULTURE
  • Star Ac : Alice et Gauthier en studio ...

    Après avoir fait vibré quelques téléspectateurs sur TF1, Alice et Gauthier s'apprêtent à sortir un album. lls sont en ce moment même en studio. Lire la suite

    Par  Epeople
    MÉDIAS, TÉLÉVISION

A propos de l’auteur


Bruno Leclercq 1643 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines