Magazine Santé

H1N1 : on en fait trop ou pas assez ?

Publié le 31 juillet 2009 par Dominik89

Depuis des mois, on nous agite la menace pandémique de la grippe H1N1, mais jusqu'à hier, elle n'avait fait aucune victime dans notre pays. Et même ce premier décès n'est-il dû qu'à des causes multiples et non à la seule grippe.
C'est pourquoi certains commencent à avancer qu'on en fait trop pour ce que Debré appelle une "grippette".

Tags : grippe H1N1, grippe porcine, grippe mexicaine, pandémie mondiale, Debré, médecins, ministre de la santé, Roselyne Bachelot, gouvernement, vaccins, grippette, virus, Canada, mortalité, hécatombe, pic épidémiologique, grippe saisonnière, malades, panique


De son côté, le gouvernement, par l'intermédiaire de Roselyne Bachelot son ministre de la santé, se veut rassurant : la France est prête et on a même acheté 94 millions de vaccins pour parer à tout danger.
A première vue, on pourrait penser que 94 millions de vaccins alors que nous ne sommes que 64 millions, ça fait peut-être un peu beaucoup de précautions, mais ce virus réclame deux injections, donc cela ne couvrirait que 47 millions de personnes. Malgré tout, notre pays semble vraiment prêt pour résister à ce fléau (ou prétendu tel). Ouf !
En fait, pas tant que ça. Tout d'abord, les services de santé s'attendaient à une accalmie de l'épidémie durant l'été, période peu propice pour le virus de la grippe. Rien n'y a fait et il se propage quand même. Le pic épidémiologique de l'automne promet donc d'être important. On s'attend à 25 millions de personnes touchées, mais ce sont des estimations et la réalité risque fort de diverger dans un sens ou dans un autre.
Vous me direz, 25 millions de malades alors qu'on a de quoi vacciner 47 millions, on est tranquille. Ben non !
Le virus devrait exploser dès septembre, mais surtout octobre avec le froid qui revient. Or les vaccins sont bien commandés, mais on ne devrait les avoir qu'en novembre. Et encore, partiellement, les livraisons s'étalant jusqu'en mars prochain. Autrement dit, vraisemblablement trop tard si la pandémie se déclenche en septembre-octobre...
Vous me direz qu'on fait bien du bruit pour une grippette. Pas faux. Globalement, le virus H1N1 n'est pas très virulent, mais pour une grippe peu virulente, le taux de mortalité est de l'ordre de 2 à 3 pour mille. Si nous avons effectivement 25 millions de malades, cela équivaudrait à 50 000 à 75 000 morts. Une paille !
Si on ajoute que dans les pays comme le Canada où l'on teste systématiquement tous les morts pour vérifier s'ils étaient porteurs du virus, on constate que le taux de mortalité est cinq fois supérieurs à ce qu'on détecte dans les autres pays. Ramené aux chiffres français, cela pourrait vouloir dire entre 250 000 et 375 000 morts. Là, ça devient franchement une hécatombe.
Rassurons-nous, pour le moment le virus n'a pas muté en souche plus dangereuse, mais plus il se propage et plus les risques de mutation augmentent...
Pour le moment, tout va bien !
Dominik


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Dominik89 1652 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines