Magazine

questionnement béotien d'aoutien du début sur sa fin

Publié le 01 août 2009 par Pjjp44
questionnement  béotien  d'aoutien  du début sur sa fin
questionnement  béotien  d'aoutien  du début sur sa fin
questionnement  béotien  d'aoutien  du début sur sa fin
questionnement  béotien  d'aoutien  du début sur sa fin
questionnement  béotien  d'aoutien  du début sur sa fin
questionnement  béotien  d'aoutien  du début sur sa fin
questionnement  béotien  d'aoutien  du début sur sa fin
Souvent, je me demande:
à quoi pense t'il?
est-il bien là où il est?
Et des problèmes du monde, aurait- t'il un avis qui pourrait m'éclairer ?

Pas bien grand, il tiendrait presque -comme on dit- dans un mouchoir de poche. Il ressemblerait si j'en crois les exégèses et leurs vieux lorgnons, dans sa disposition en tout cas - à un jardin de curé -
Et le choeur des saintes rigolades aussitôt dit ,d'entonner :
ah ben dame tiens, on se refait pas... C'est mon côté renvoi des digestions difficiles sans -doutes!
mais revenons à lui, car pour l'heure ma modeste raillerie je la renvoie à ses exercices de noeuds
.

Entre nous, je l'appelle jardin, seulement je ne sais pas si cela lui convient vraiment.
Peut-être trouve t'il le qualificatif légèrement prétentieux surtout après avoir visité -pour la digestion- celui tout proche et iodé à souhait (à vos souhaits aussi) du bord de mer ou encore mieux Brocéliande et Morgane de soi ou encore Giverny et par ici le Monet, ou Versailles-je veux ne voir qu'une tête marie-antoinette, ou Anduze et le coup de bambou ou Montpellier des médecins imaginaires ou Nantes à deux pas de la salle d'attente de la gare au grand jacques -l'autre- ou Maulévrier qui vous jape au nez, ou alors carrément tout un festival à Chaumont sur Loire qui chaque année invite les plus barrés des plus poètes des plus doués jardiniers.
Ah mais la question se pose justement -là- non un peu plus à gauche encore- voilà: comme ça - souriez- ne bougeons plus:
S'agit-il d'être jardinier pour avoir un jardin ou seulement avoir un jour jardiné? ou contemplatif de tant d'herbe qui passe, poser son cul au sol et regarder la nature pousser? "Ecoute s'il pleut" disait le balladin, et la perle d'arrosée sur la feuille de l'hortensia d'ici a t'elle moins ses aises que dans le grand pré d'à côté?
C'est point grand et sans doutes un peu fouilli, tout a fait à mon image en quelque sorte, mais alors! vous voulez dire, vous voulez rire, cher maître soixante-et onze que le ptit coin de son chez soi il est tout à sa mesure, à ses envies, à ses folies, à ses manières et relachement?
Mais revenons encore à notre chlorophylle , surtout qu'en ce moment, c'est plutôt vert sous la ramure, la faute à plus de saisons, au spoutnik, à la conjoncture ...? parce qu'en ce qui me concerne, je l'avoue je n'ai rien arrosé cette année- et ne croyez pas que j'ai la fâcheuse habitude comme font souvent les mecs d'aller marquer leur territoire dans le bosquet au bout de l'allée- ben non! D'abord ici c'est tout petit et bonjour les désagréments...
Donc, résumons, la couleur dominante c'est bien le vert- puisque les hortensias en fin de spectacle commencent franchement à faire la gueule, le jasmin a fini d'embaumer le quartier, le rosier, heu!...j'ai oublié de lui couper les ongles cet hiver et depuis il me tire la tronche! ah si y'a bien le fenouil qui prend ses aises dans les jaunes légers- tout nouveau dans le bourg, il va comme je te pousse, la ciboulette a l'air d'apprécier la météo, le laurier comme d'ab. il s'en fout, monsieur s'adapte, la menthe s'étale mais ça, c'est du naturel chez elle, la vigne toujours aussi vierge -la pauvre-mais ça pas l'air de la tracasser pour autant , et d'ailleurs je la soupçonne de vouloir coloniser la façade de la boutique- encore discrète là-dessus cette année mais l'an prochain...
"Mon" jardin il ressemble à rien qu'à lui-même , je l'appelle: mon jardin dondaine- il est petit comme je l'aime, et pas besoin que la vue s'y perde pour y blottir mes rêves. Un ptit carré de verdure, un coin de balcon et ses tomates cerises, une toile cirée et sa plante verte.. ...chacun a droit comme il peut, à son coin de nature, et s'envole avec où l'enmène ses ailes...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pjjp44 384 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte