Magazine Poésie

mémoires dépareillées

Par Audace

le silence suit le tonnerre
dégringolade en suspension
juste avant l’éclat de rire
comme un matin noctambule
déambule en funambule broyé
l’infini se prend au mot
et me décompose encore
comme une mélodie oubliée

au loin cela craque toujours
ou peut être au plus profond
je regarde tendrement
l’abîme ouvert sous mes pieds
en fidèle compagnon
bien plus séduisant
que les mémoires dépareillées
de ceux qui se fuient pour aimer


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Audace 17 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines