Magazine Culture

La petite madeleine : du Proust à boire, du côté de chez Swann

Publié le 02 août 2009 par Actualitté
Au détour d'une petite visite éclair dans la ville de Bordeaux, nous sommes tombés nez à nez avec une petite surprise. Un vigneron littéraire ? Une plongée dans le monde de Proust, en enlevant le thé au citron, pour ne plus garder que la saveur de la madeleine ? Difficile à savoir.
La petite madeleine : du Proust à boire, du côté de chez Swann
Le caviste, L'oenolimit, lui-même s'amuse de cette drôle d'idée et nous explique pourquoi ce choix. « Le domaine se nomme Chateau Magdeleine Bouhou, ceci expliquant cela. » Ah, Ah ! Le mystère est éclairci : voilà qui nous rapproche de notre chronique Un livre Un vin... Cette chronique reprendra d'ailleurs à la rentrée, avec un rendez-vous hebdomadaire, et plus encore, si affinités, mais nous vous en reparlerons...
Le vin se compose à 100 % de Malbec, et rappelle les notes fruitées d'un jeune Gamay, particulièrement rare pour un Côte de Blay. « On se rapproche d'un très joli vin nature. »
La petite madeleine : du Proust à boire, du côté de chez SwannLa petite madeleine : du Proust à boire, du côté de chez Swann
La bouteille affiche une parenté étonnante avec... Proust et sa madeleine, avec une citation extraite de Du côté de chez Swann :
« Mais à l'instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d'extraordinaire en moi. Un plaisir délicieux m'avait envahi, isolé, sans la notion de sa cause. Il m'avait aussitôt rendu les vicissitudes de la vie indifférentes, ses désastres inoffensifs, sa brièveté illusoire, de la même façon qu'opère l'amour, en me remplissant d'une essence précieuse: ou plutôt cette essence n'était pas en moi, elle était moi. J'avais cessé de me sentir médiocre, contingent, mortel. D'où avait pu me venir cette puissante joie ? Je sentais qu'elle était liée au goût du thé et du gâteau, mais qu'elle le dépassait infiniment ne devait pas être de même nature. D'où venait-elle ? Que signifiait-elle ? Où l'appréhender ? Je bois une seconde gorgée où je ne trouve rien de plus que dans la première, une troisième qui m'apporte un peu moins que la seconde. Il est temps que je m'arrête, la vertu du breuvage semble diminuer. Il est clair que la vérité que je cherche n'est pas en lui, mais en moi. »
Quelle belle idée !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • ''Proust Lu'', une lecture de la Recherche au Grand Palais

    ''Proust Lu'', lecture Recherche Grand Palais

    Véronique Aubouy avait lancé ce qui était la plus vaste expérience de lecture de Marcel Proust à travers la planète, en demandant aux internautes de prendre un... Lire la suite

    Par  Actualitté
    CULTURE
  • Proust : le bal des têtes (1)

    Proust têtes

    Parcourons donc, comme annoncé hier, ces pages si particulières de « la Recherche » qui révèlent un Proust facétieux. « Au premier moment je ne compris pas... Lire la suite

    Par  Sheumas
    BEAUX ARTS, CULTURE, THÉÂTRE & OPÉRA
  • Proust : le bal des têtes (2)

    Proust têtes

    Lecture au programme de cette série d’articles en relation avec Proust... Place au maître ! « A la première personne que je parvins ainsi à identifier, en... Lire la suite

    Par  Sheumas
    BEAUX ARTS, CULTURE, THÉÂTRE & OPÉRA
  • Proust : le bal des têtes (3)

    Proust têtes

    Pour ceux qui prendraient la série d’articles en route, je rappelle qu’elle est liée à la lecture d’un roman de Rolin précédemment réalisée dans ce blog. Lire la suite

    Par  Sheumas
    BEAUX ARTS, CULTURE, THÉÂTRE & OPÉRA
  • Proust : le bal des têtes (4)

    Proust têtes

    Continuons ce parcours dans quelques phrases de Proust que je suis obligé de couper du fait de l’expansion si légendaire de la phrase proustienne qui le rend... Lire la suite

    Par  Sheumas
    BEAUX ARTS, CULTURE, THÉÂTRE & OPÉRA
  • Proust : le bal des têtes (5)

    Proust têtes

    En alternance avec d'autres sujets, revenons à Proust ! Quelqu'un vous a-t-il déjà traité ( e ) affectueusement de « vieille branche » ou de « vieux malin » ?... Lire la suite

    Par  Sheumas
    BEAUX ARTS, CULTURE, THÉÂTRE & OPÉRA
  • Proust : le bal des têtes (6)

    Proust têtes

    Pour continuer notre parcours dans ce « bal des têtes », comment appréhendons-nous cette curieuse réalité qu'est le Temps ?... Lire la suite

    Par  Sheumas
    BEAUX ARTS, CULTURE, THÉÂTRE & OPÉRA

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine