Magazine Côté Femmes

Des mots ::

Publié le 03 août 2009 par Adelap @adelap10
[adelap-2.jpg]
Une femme car)parceque, qu'est-ce que c'est? Aujourd'hui chant de l'heure de l'amour perdu. Ne plus se souvenir de la grille tarifaire ni des cintres dressés pour l'occasion, le reste c'est Guilbert qui gère. Des cartes de guenons, des pleurs de moustiques, scotch de la vie perdue. Allongée, alitée… perdue. "Mais papa…" crie-t-elle de l'autre côtés de la rue. Des dents blanches pour tout support insupportable, au feutre rouge récolter ses pensées. Bombe humaine en train, direction l'espace d'un instant. L'instant de rubans, perdu. Des smilleys pleins les placards de la connerie, Guilbert gère. Sortir de cette bouteille trop pleine de coquillages, cette poupée pendue, perdue. Des cœurs suspendus en dessous du vide, une sirène l'annonce, perdu. Multigrade, la marquise encaisse le bois du chat, de la pomme et de toutes ces facettes rompues. Les carnets du "je ne sais pas pour toi" arrosés à la sauce camarguaise, listée puis crayonnée, on s'embarque sur l'express Rubannais, l'étoile rouge des cycles l'a promis… un jour, perdue. !SENSACIONAL!
Au ras du sol, le canon posé sous les yeux, imprimer puis disparaître en attendant que le voyant s'éteigne doucement… So… Maximum d'informations quelques lignes plus tard, self-service en bas de casse et en habits de lumière, ET VOUS, avec le point de l'exclamation qui va bien. Marrant, l'étoile rouge l'avait pourtant commandité, Y-3 à heure h du turnover : The Obsession, le téton rentré. Des carottes et des bonbons, j'aime bien trois froid, je veux pas mettre mes chaussures, j'ai pas envie. Absolument, oui, non, il va pleuvoir, tu peux me mouiller, c'est froid. Scotch, Guilbert gère, il invite, il quantifie, il oublie, il initie, il s'écarte. Et Vivienne, dans tout ça, elle en pense quoi, Vivienne? Elle réfléchie, elle oublie, elle tyrannise, elle s'oublie, elle avance, elle corne les pages, elle marque le vêtements, elle prend l'air… non, non, non, non, non, de ses seins malvoyants elle encourage sa cruche sur la plage du soleil, le pied nu, la main entre les gens. Vous avez déjà entendu le rock de la boîte en carton? Tous les journaux en ont parlé, c'était une information essentielle, mais tout va bien, Guilbert gère.
Signé ADELAP, concentration éperdue de Alexandra de Lapierre, celle qui en ce dimanche 2 août 2009, fait des images et utilise quelques mots…
AMEN
[adelap.jpg]
**********************************************


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Adelap 9047 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog