Magazine Talents

Le chant des sirènes ou Psyché nous berce

Publié le 04 août 2009 par Aurore @aurore


Tandis que ta douce plume s'envole et tourbillonne

Bien au dessus de ces flots qui nous questionnent

Alors que L’écume de tes vagues transpercées

Dans tes mots échappés d’un bel amour bercé


 

Tandis que Psyché donnée en proie à l’inconnu

Tant d’émotions retenues dans ces nuits balancées

D’un jardin de l’Eden à la senteur des bleuets

Fil  tendu des caresses extasiées de la paresse

Des déesses célestes  des fruits  mûrs de l’ivresse

Extase des corps entrelacés livrés et nus


 

Tandis que  sur la couche de l’amant voilé

Nul doute d’entendre en son cœur désespéré

Le chant du tourbillon de l’âme tourmentée

Cherchant volupté à la lueur de l’aube cachée

Dans l’immensité  profonde de son ombre née




 

Aurore


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aurore 436 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine