Magazine Cuisine

4 grands vins et 1 surprise, 41 ans quoi : Haut Brion 70 Ducru Beaucaillou 75 Chapelle 85 Beaucastel 85 Hermitage

Par Matlebat
Bonjour à tous,
Cette année, j'avais décidé de fêter mes 41 ans tranquillement. Un petit dîner en bonne compagnie et quelques bouteilles de nobles origines à partager avec un bon repas.
Je rentre donc ce soir là, assez exité de la soirée œnologique qui m'attend. Ma compagne s'affaire à la cuisine, elle tenait absolument à faire le dîner ! Je lui avais donné quelques pistes pour le menu, car on ne boit pas tous les jours (voir tous les mois, voir tous les ans comme dirait Nicolas), Haut Brion 70, Chapelle 85 et Beaucastel 85 !
Donc pendant qu'elle tripatouille en cuisine, j'ouvre amoureusement les bouteilles mis à la verticale depuis la veille. Les niveaux sont impeccables et les bouchons sont superbes ! Imbibés sur toute leur longueur, ils viennent d'un coup sans se casser. Je hume les vins, tout va bien, pas de TCA mais de superbes arômes qui confirment que les vins sont en super état, on leur donnerait 10 ans de moins !
Tout exité, je me décide à aller travailler ma compagne pour connaître le menu et déterminer l'ordre de service des vins. En arrivant dans la cuisine, un immense sac en papier m'arrête. Je regarde, et là vision d'horreur, il y a au moins 7 ou 8 baguettes !
Ah, non pas ça ! Pas l'anniversaire surprise avec 15 potes assoiffés le jour ou j'ai ouvert Haut Brion 70…
Et bien Si ! Et quel menu pour de tels vins : crudités sauce coktail, charcuteries divers et variés, plateau de fromage… Contre mauvaise fortune, bon cœur ! je vais donc servir quelques jolis vins de buffet :
4 grands vins et 1 surprise, 41 ans quoi : Haut Brion 70 Ducru Beaucaillou 75 Chapelle 85 Beaucastel 85 HermitagePessac Leognan, Château Haut Brion 1970 : Un nez marqué d'une pointe vanillé/fûmé sur un fruit de cassis mûr, le fruit est fringant, le vin fait mature mais certainement pas vieux, on entand année 80. La bouche est large, corpulente, profonde avec des tranins taffetas sur le fruit noir, le tabac, la fûmé et des notes de cèpes, c'est fondu et élégant. La finale est dynamique avec une pointe de fraicheur moins acidulé que d'autres 70 déjà tasté, tout en longueur avec une belle persistance de fruit noir, de cuir, une pointe fûmé vanillé et des notes de champignons type cèpe. Excellent vin à maturité sur cette bouteille bien conservée 94.
4 grands vins et 1 surprise, 41 ans quoi : Haut Brion 70 Ducru Beaucaillou 75 Chapelle 85 Beaucastel 85 HermitageHermitage, La Chapelle Jaboulet 85 : Un nez profond, classe de vieux cuir, sur le cassis mûr, des notes épicées, belle patine, belle homogénéité. La bouche est droite grande profondeur, beaucoup d'allonge, grande délicatesse de tanins soyeux accompagnant la longueur, sur le cassis mûr, le cuir, des notes fleuries, des épices. La finale est fine, d'un équilibre écclésiastique, grande persistance, beaucoup de délicatesse, d'élégance, de classe, de cuir, de cassis et un léger fond fûmé/roti. Excellent-Exceptionnel 96. Plus belle Chapelle dégustée et cette bouteille, en parfait état, propose un jus que je goutte mieux que 83, 88, 89, les millésimes des années 80 que j'ai déjà goûté. Meilleur rouge bu cette année !
4 grands vins et 1 surprise, 41 ans quoi : Haut Brion 70 Ducru Beaucaillou 75 Chapelle 85 Beaucastel 85 HermitageChateauneuf du Pape, Beaucastel 1985 : Un nez animal de cuir, très mûr sur fond de prune, chocolat, café. La bouche est large, puissante, corpulente marqué un poil alcool, kirchée, très mûr, fruit noir compoté, prune, chocolat et cuir. Les tanins sont soyeux, amples, qui enrobent une finale longue sur le cuir, la prune, un peu chaude, puissante et une grande persistance de cuir, de cerises noires confites. Très beau vin mais trop puissant, kirché, fait un peu trop pour moi. Excellent 92.
En cours de buffet, mon ami David m'offre un petit vin de buffet comme cadeau, Ducru Beaucaillou 1975. Au point ou on en est, je décide de l'ouvrir :
4 grands vins et 1 surprise, 41 ans quoi : Haut Brion 70 Ducru Beaucaillou 75 Chapelle 85 Beaucastel 85 HermitageSaint Julien, Château Ducru Beaucaillou 1975 : Un nez encore jeune de cassis sur fond de cèpe, belle profondeur, humus. La bouche est droite, longue, robuste avec des tanins soyeux sur le cassis, myrtilles, puis arrive le champignon, le sous-bois, grande allonge, belle harmonie, mûr sans être raide, finale fraiche et longue, racée, élégante fruit noir, un peu de cuir, cèpe, sous-bois, belle persistance, un peu au dessus du Las cases 75 bu l'année dernière en tout cas pour moi ! Excellent + 95
Sinon, ont aussi été servi pour étancher les soifs multiples :
Weingut Dr Thanisch Bernkasteler Lay Riesling Spätlese 1990 Mosel-Saar-Ruwer : Superbe sur le fruit sec, les fleurs d'oran,ger, c'est léger et intense, aérien et persistant. Grand vin qui a totalement digéré ses sucres !
De même, le Riesling Sommerberg Domaine de l'Oriel 2004 est superbe. Evidemment plus puissant, plus voluptueux mais en gardant une allonge, une droiture, une race incroyable. Encore une fois un grand vin sur cette 3eme bouteille.
Et voilà, une soirée ou j'ai bu les meilleurs vins de buffet que j'ai jamais bu ! Et je les ai donc partager avec les gens que j'aime, et c'est finalement ça le plus important, et même s'ils étaient nombreux !
Amicalement, Matthieu

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Matlebat 792 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines