Magazine Bébé

Catalpa pour petites fesses

Publié le 04 août 2009 par Vanessav
Catalpa pour petites fessesNous ne passerons plus sous le catalpa.
C’est un arbre qui a maintenant un nom retenu. C’est vrai qu’une lecture et un peu de cueillette permettent de bien fixer le vocabulaire et les découvertes (quand le loupiot le veut bien sûr). « Le popotin de l’hippopo » de Didier LEVY et illustré par Marc BOUTAVANT offre de multiples approches. C’était celle du pot que je venais chercher.
Les étapes de la « propreté » sont nouvelles si cela se limite à la pratique. Le pourquoi du comment avait été expliqué, vers 2 ans, le lutin avait déjà fait une ou deux commissions. L’intérêt de ne plus mouiller sa couche était aussi explicité depuis longtemps. Le fait que papa et maman y vont aussi l’aidait mais bon ce n’était pas encore le moment. La maturité psychologique faisait son chemin.
J’avais en plus l’idée, assez influencée DOLTO, que tant que les sphincters n’étaient pas matures, la propreté était plus une situation passive et non active. J’attendais patiemment les acquisitions motrices révélatrices : monter et descendre de l’escalier seul sans se tenir et alterner les pieds. Le dernier point n’est pas encore là mais le petit d’homme cherche à devenir un « petit grand »… le pot, les slips, nous voilà ! (N’hésitez pas à lire ici sur la propreté des enfants, les enjeux et les astuces, non-contraintes etc... et ici sur les sphincters)
Catalpa pour petites fesses
Alors oui, les envies d’aller au pot arrivent vite dans l’histoire et tous les animaux de la jungle vont se retrouver sur le leur… tellement différent ou original. Les singes et les tasses me reviennent souvent en tête lors de dégustations de thé en tasse.
Catalpa pour petites fessesEt pour s’essuyer, pas de papier m., pas de rouleau à dérouler à l’infini, qui sert de marches aux rêves, pas non plus de petite grenouille markéting pour offrir des lingettes à l’odeur préparée, mais bien une feuille de catalpa…
Catalpa pour petites fesses
Alors le voilà, une grande feuille pour n’importe quel « besoin » et n’importe quel popotin. Parce que oui une autre lecture et celui de l’apparence. Un gros popotin, un petit… ou un qui correspond parfaitement à son pot.
Une très belle lecture donc !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vanessav 1186 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog