Magazine Bien-être

Soyez optimiste, votre cœur ne s’en portera que mieux !

Publié le 20 août 2009 par Brunetisa

Une récente étude américaine menée par Hilary Tindle, directrice de recherche pour l’Ecole de Médecine de l’Université de Pittsburg, a montré que les femmes de plus de 50 ans qui étaient optimistes avaient 30 % de risque en moins de décéder suite à une maladie cardio-vasculaire.

Cette étude, menée depuis 1994, a porté sur 97253 Américaines, ménopausées. Cette recherche concerne uniquement les femmes puisqu’elle a été commandée par The Women's Health Initiative, un institut national de santé américain.

Les résultats de cette étude montrent que les femmes optimistes faisaient moins d’hypertension, étaient moins diabétiques, fumaient moins que les pessimistes. Ces maladies étant souvent à l’origine des maladies cardio-vasculaires, il s’ensuit automatiquement que les femmes optimistes ont moins de risques de mourir à la suite d’une de ces maladies. Dans le même temps, l’étude montre que les femmes colériques avaient 23 % de risques en plus de contracter un cancer.

C’est vrai que l’optimisme joue un rôle certain sur le psychique. Finis le stress, les baisses de moral, les dépressions, le repli sur soi. C’est évident et nul ne peut remettre en cause cet état de fait. Mais, cette étude montre qu’il existe une corrélation entre le psychisme et le physique. Ainsi, pour schématiser, si vous êtes bien dans votre tête, vous serez bien dans votre corps.

Alors, voilà, on a trouvé la solution pour ne plus mourir d’un problème cardiaque ou d’un cancer ! Il faut être optimiste et tout ira bien ! Non seulement vous verrez la vie en rose, vous serez heureux mais, en outre, vous ne serez plus malade.

Ha, si la vie était si simple !

Au final, les résultats de l’étude s’expliquent en partie par le fait que les optimistes ont une vie plus saine : elles font plus d’exercices, mangent mieux et fument moins.

L’auteur de l’étude, Hilay Tindle, le dit elle-même dans une interview : les résultats sont à prendre avec prudence. Certes, il semble bien exister un lien entre pessimisme et risques de maladies cardio-vasculaires. Une corrélation existerait entre les facteurs psychologiques et la durée de vie. Il faudrait effectuer des recherches supplémentaires pour savoir si un traitement pour rendre plus optimiste induirait nécessairement une prolongation de la vie. Et, là, rien n’est moins sûr.

En effet, d’autres facteurs, environnementaux ou autres, influencent tellement la survenue des maladies, qu’il paraît difficile de conclure simplement que si vous êtes optimiste, vous vivrez nécessairement plus longtemps.

Toutefois, l’étude a pris en compte ces facteurs environnementaux comme le revenu, le surpoids, l’environnement pollué ou non, etc. et il s’avère que, parmi l’échantillon de femmes de même niveau, les optimistes ont 14 % de risque en moins de contracter une maladie cardio-vasculaire que les pessimistes.

Certes, le chiffre est de moindre importance mais montre bien que l’optimisme a une influence certaine sur la durée de vie. Peut-être pas très spectaculaire mais c’est toujours çà !

D’ailleurs, voir la vie en rose et ne pas avoir peur du lendemain, ne pas se tracasser pour rien, avoir des pensées positives, n’est-ce pas mieux que de tout voir en noir, de se préoccuper sans arrêt de l’avenir, d’avoir peur de tout, d’avoir des pensées négatives ?

Rien que pour çà, l’optimisme est préférable au pessimisme.

A vous de voir. Moi, j’ai choisi mon camp…

N'hésitez pas à visiter le site Katisa Editions http://www.katisa-editions.com et à télécharger les ouvrages et les audios gratuits.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Brunetisa 7329 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte