Magazine Culture

Fantômes et Cie - Robertson Davies

Par Florinette

Fantômes et Cie - Robertson Davies Fantômes et Cie - Robertson Davies Robertson Davies Fantômes et Cie - Robertson Davies Fantômes et Cie - Robertson Davies



Éditions de L’Olivier, septembre 1995, 377 pages.

Traduit de l’anglais par Hélène Misserly et Lisa Rosenbaum.

Tout commence par l’assassinat du protagoniste de ce roman. Connor Gilmartin, rédacteur en chef d'un quotidien canadien, est assassiné par l'amant de sa femme.

« Je n’ai jamais été aussi abasourdi de ma vie qu’au moment où le Flaireur sortit l’arme dissimulée dans son fourreau et m’expédia au tapis, raide mort. Comment ai-je su que j’étais mort ? Il me semble que j’ai repris connaissance tout de suite après le coup et entendu le Flaireur chevroter « Il est mort ! Mon Dieu, je l’ai tué ! «  Ma femme, agenouillée près de moi, l’oreille sur mon cœur, cherchait mon pouls ; elle dit, avec ce qui me parut en l’occurrence un flegme exceptionnel : « Eh oui, tu l’as tué. »

Dans l'instant, il devient un fantôme omniscient et l'observateur invisible de son entourage. Après ses obsèques, il décide de suivre son agresseur qui se rend au Festival du film de Toronto. Mais ce qu’il visionne sur l’écran ne correspond pas à la réalité.

« Ce que je regarde n’est pas le film dont se délecte le Flaireur à côté duquel je suis assis, ou perché, ou dans la posture autorisée par ma condition. »

Ce qu’il voit c’est la chronologie des événements passés qui va l’immerger dans la vie de ses aïeux, une famille immigrée au Canada depuis 1783.

Plus l’histoire qu’il voit défiler sur l’écran le renvoie à ses lieux et ses ancêtres qui l’on construit et qu’il continuait, sans le savoir, à porter en lui et plus cela lui procure un sens de la vie plus poignant et plus puissant que tout ce qu’il a pu éprouver de son vivant. Et plus nous, lecteurs, nous nous attachons à ces hommes et femmes aux prises avec leur vie, à la recherche de leurs parts de bonheur. Par le biais de ce roman, dans une écriture limpide et très agréable Robertson Davies aborde le thème de la filiation avec beaucoup d’humour et d’émotion. Un joli roman que je vous invite à découvrir !

« Un très beau roman dense et foisonnant porté par une écriture remarquable. » C’est également l’avis de Yueyin.

Existe en poche

Fantômes et Cie - Robertson Davies


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Cie HOUDART-EUCLIN à... Jérusalem !

    HOUDART-EUCLIN à... Jérusalem

    Reçu de l'ami Dominique Houdart ce "carnet de bord".Il était allé dans ce Moyen-Orient de toutes les lumières et de toutes les misères pour préparer le... Lire la suite

    Par  Laporteplume
    BD & DESSINS, CULTURE, LIVRES, NOUVELLES, TALENTS
  • Vandromme, Dupré & cie

    Vandromme, Dupré

    J’aime lire ou relire un livre à l’aune de son auteur, sa vie, ses postures, son comportement, ses prises de position ; une lecture en perspective donc ; dans l... Lire la suite

    Par  Joseph Vebret
    CULTURE, LIVRES
  • Robertson Davies

    Robertson Davies

    Biographie : Robertson DAVIES est né le 28 août 1913 à Thamesville, dans l'Ontario (Canada). Il est le troisième fils du sénateur canadien William Rupert Davies... Lire la suite

    Par  Florinette
    CULTURE, LIVRES
  • Benjamin Fondane, in Le mal des fantômes

    Né en 1898 en Roumanie, Benjamin Fondane arrive à Paris en 1923. Continuant à écrire une œuvre diverse et variée (théâtre , poésie, critique…) il rejoint le... Lire la suite

    Par  Livraire
    CULTURE, LIVRES
  • Simenon, Les fantômes du chapelier

    Simenon, fantômes chapelier

    Simenon en maître du roman psychologique. On sait bien que ce qu'aime notre auteur, ce ne sont pas les constructions logiques et les suspenses qui permettent... Lire la suite

    Par  Alain Bagnoud
    CULTURE, LIVRES
  • L'agence Barnett et Cie

    L'agence Barnett

    de Maurice LeblancLes enquêtes de l’inspecteur Béchoux piétinaient. Surgit un détective privé, de l’agence Barnett et Cie, qui, en un clin d’œil, démasque le... Lire la suite

    Par  Krri
    CULTURE, LIVRES
  • Les fantômes de Venise

    fantômes Venise

    "La Taverne du doge Loredan" Alberto Ongaro. Roman. Anacharsis Editions, 2007.  Traduit de l'italien par Jacqueline Malherbe-Galy et Jean-Luc Nardone. Lire la suite

    Par  Lebibliomane
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Florinette 26 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines