Magazine Culture

Irina Bokova, une femme aux commandes de l'UNESCO

Publié le 23 septembre 2009 par Djiathink

Institutions: Irina Bokova, une femme aux commandes de l'UNESCO


Hier a été désignée à Paris la nouvelle directrice générale de l'UNESCO, l'institution en charge de la promotion de la culture et de l'éducation à travers le monde. Ce sera la première fois qu'une femme dirigera cet organisme composé de 193 pays.
Pour tout dire, c'est un peu une surprise. Au départ de cette élection, ils était 9, et au fil des semaines seuls 3 candidats ont réussi à se démarquer, le favori Farouk Hosni (Egypte), Irina Bokova (Bulgarie) et Benita Ferrero-Waldner (Autriche). Cette dernière s'est retirée avant-hier, laissant la place au très controversé Hosni et à l'ex-ministre des affaires étrangères bulgare, Bokova.
Le "Tout Sauf Hosni"
L'ultra favori de cette élection aura donc échoué. Le ministre de la culture Egyptien était au centre d'une polémique suite à ses écrits jugés antisémites. Les pays qui le soutenait auront donc lâché prise face aux Anti-Hosni. Avant les élections, ce dernier avait les faveurs des pays arabes, de la majorité des pays africains et de quelques pays européens comme l'Italie et l'Espagne. De quoi s'assurer une confortable élection. Mais c'était sans compter sur les tractations de dernière minute, où certains pays en échange de postes donnent leur voix. On s'étonnera d'ailleurs de la position d'Israël sur le sujet, qui au départ était contre la candidature de l'égyptien et au final a levé son veto contre (dit-on) une place au conseil exécutif de l'UNESCO. Allez savoir. Et pourtant les hébreux semblaient fermes sur leur décision de barrer la route à Farouk Hosni après qu'il s'était dit prêt à "brûler" tout livre israélien qu'il trouverait en Egypte.
Hier au 5e tour du scrutin, c'est avec 31 voix contre 27 pour Farouk Hosni que Irina Bokova a brigué la direction générale de l'UNESCO. Cette femme de caractère, très consensuelle, sera officiellement portée à ce poste le 15 octobre lors de la conférence générale qui réunira tout les pays membres de l'organisation.
Dommage qu'elle se fasse élir de cette façon, elle a tout pour réussir aux commande de cette machine, mais je crains que les trop grandes concessions faites aux pays qui ont votée pour elle déteignent sur son projet politique initial.
J-Rv Djia


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Djiathink 16 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines