Magazine

Majorité silencieuse et opinion publique

Publié le 23 septembre 2009 par Jfa

On sait l’opinion publique versatile, sujette aux emballements, manipulable par l’émotion pour peu qu’on maîtrise les médias. En période de crise et de perte de repères, elle peut être odieuse, à la recherche de boucs émissaires, lyncheuse, exiger la loi tu talion… On a beaucoup écrit là dessus (notamment depuis  Serge Tchakhotine, “Le Viol des foules par la propagande politique”, Gallimard), et je n’y reviendrai pas.

A d’autres périodes, elle est aussi, et c’est paradoxal, dotée d’un profond bon sens, affichant sa sympathie pour les faibles et les victimes, pointant les promesses non-tenues, regimbant contre  les bourrages de crâne, pas toujours dupe du Spectacle.

L’opinion publique est semblable à chacun de nous, prompts à nous laisser prendre par l’émotion et capables de réflechir, aptes à nous enflammer et à prendre le temps du recul, à clamer que “c’est la faute aux autres” et à se regarder en face, difficiles si nous nous sommes levés “du mauvais pied”,  sympathiques et avenants après une bonne nuit…

La manière dont on l’interpelle ou on la questionne induit souvent l’une ou l’autre attitude. C’est dire qu’un gouvernement à vue, seulement guidé par les sondages, est condamné à l’inefficacité. C’est dire aussi qu’elle est à appréhender avec précautions.

Mais que dire alors de la majorité silencieuse, celle qui est systématiquement du côté du manche, qui ne voit dans un conflit social qui pourrit et dégénère que la “violence” des salariés, qui ne voit dans les grèves que des “prises d’otages”, pour lesquels toute revendication est le caprice d’un privilégié qui a la chance de travailler,… Celle pour laquelle les lois sont toujours trop laxistes et mal appliquées, les jeunes trop jeunes, les immigrés trop nombreux, les fêtes trop bruyantes, qui jalouse son voisin sans protester contre ceux qui, en haut, se gavent sur le dos des autres. En bref, celle des sentencieux, souvent retraités ou inactifs, élevant leur médiocrité satisfaite en exemple.

Si j’avoue ma méfiance pour l’opinion publique, j’avoue aussi un grand mépris pour les majorités silencieuses.

- Logique UMP. Après avoir fait voter la baisse des impôts des riches, JF Copé, veut fiscaliser les indemnités versées pour accident du travail. Libération, Le Monde. Bientôt il va demander de taxer comme “revenus noirs” les aumônes reçues par les SDF.

- La consommation des ménages a reculé de 1,3% sur un an cet été. Libération.

- Racisme ordinaire. Le Monde.

- France Télécom. Libération et Médiapart.

- “Capitalism: a love story”. Le Monde. “1 % des Américains possèdent à eux seuls autant que les 95 % qui possèdent le moins”.

- Un des aspects de la crise du lait. Géographe du monde.

- “10 propositions pour le G 20″. Contre Info.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog