Magazine Cuisine

En direct des vendanges: le bulletin du Chateau Cantelauze

Par Ochato

Cécile Nomine, du Château Cantelauze, nous adresse ce très instrucrif bulletin d'information:

La maturité du raisin s’est déroulée au cours d’un été sec, généreusement ensoleillé et chaud, voire très chaud, pour avoir atteint les 34 °C certains jours de juillet et août !
Ces fortes températures ont induit 2 phénomènes :


- Des arrêts dans le cycle de maturité : lors de ces événements climatiques, la vigne « se protège » en stoppant ses différentes synthèses biologiques naturelles, autrement dit elle se met dans un état équivalent à l’hibernation en hiver. Elle stoppe ses échanges pour éviter la perte de ses réserves en eau par exemple.


- Des acidités faibles : les constituants du jus de raisin sont bien sûr les sucres qui vont donner l’alcool mais aussi les acides naturels synthétisés au début de la maturité. Ces acides nécessaires à l’équilibre du futur vin se dégradent d’autant plus vite que les températures dépassent les 30 °C ce qui a été souvent le cas de ce bel été.


Aussi définir et choisir la bonne date des vendanges, c’est trouver l’adéquation entre maturité en sucre, maturité phénolique (synthèse des tanins, matières colorantes et précurseurs d’arômes) qui est plus tardive, et taux d’acidité naturel du raisin.
Le mois de septembre a continué d’être ensoleillé, la récolte à venir est donc saine. La pression face aux maladies potentielles (mildiou et oïdium) est faible.
Les résultats des premiers prélèvements sont prometteurs : le degré d’alcool potentiel est élevé, de l’ordre à ce jour de 13.5 °C et les acidités plutôt faibles comme prévu.


Avec une variation importante selon le cépage, le Merlot est à vendanger en premier, le Malbec devra attendre encore un peu pour gagner en matière phénolique.
Nous avons donc récolté le 17 septembre une partie des vignes de Merlot et les jeunes vignes en Malbec pour élaborer le rosé « Quartier d’été ».
La semaine prochaine, les vignes du terroir de Cels seront à leur tour vendangées, ainsi que les parcelles de Malbec destinées à la cuvée « L’Abreuvoir ».
Nous finirons par la récolte manuelle d’une belle parcelle de Merlot pour une nouvelle cuvée, et des plus belles vignes qui permettent l’élaboration de nos cuvées haut de gamme et hautes en couleur et en arômes ! « Le Cotagé » et « Essences de Cantelauze ».  


Dans notre bulletin d’octobre, nous ferons le bilan des vendanges et des premières dégustations.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ochato 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines