Magazine Société

Indécence sous les verrous

Publié le 25 septembre 2009 par Didier54 @Partages
Indécence sous les verrousDes barreaux du dehors à ceux de dedans, il n'y a probablement qu'un pas. Sauf que ceux du dedans, eh bien, on ne les voit pas. Cachez donc ce verrou que je ne saurais voir, me suis-je dit, en lisant l'édifiant reportage réalisé par le magazine Les Inrockuptibles sur les prisons. Après, me semble-t-il, que madame Aubenas elle-même ait milité sur le sujet. Entre autre. La cause est entendue même si la surdité rivalise avec la cessité.
Voilà en tout cas un "sujet" qui me met mal à l'aise. En tant que citoyen. Un "sujet" sur lequel je claque cette intuition : la manière dont nous traitons nos "prisonniers" est révélatrice de l'état humain de notre société.
On pourrait développer l'idée, l'appliquer à d'autres domaines, c'est sûr. Mais là, je cause carcéral.
La prison, c’est la privation de liberté. Mais privation de liberté, ça ne veut pas dire privation de dignité, témoigne un surveillant. La France, dans ce "dossier" est apparemment un bonnet d'âne. Les lois, projets, annoncent se succèdent depuis 20 ou 30 ans. Et si ça bouge, c'est uniquement parce que l'Europe menace de punir. On sent surtout de la violence, de l'impunité. Triste. Il fait marrer (marrer noir), le pays des droits de l'homme.
Loin de moi l'idée de plaider pour que les centres se muent en palaces avec étoiles et tout et tout. Mais la taule, qui pourrit, pour cause d'ardoise, ça me glace. La décence impose au moins de traquer l'indécence. Question de dignité.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier54 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine