Magazine Bd & dessins

Coupables... lapsus... HONTE !

Par Laporteplume
Depuis que les Grecs nous l’avaient enseigné, nous avions donné l’impression d’avoir compris. Avec force et talent, Montesquieu nous l’avait rappelé : dans une démocratie digne de ce nom, la justice doit être indépendante ! Nul ne doit y souffrir la moindre pression du pouvoir sur les juges, et tout prévenu doit être présumé innocent ! Des décennies durant, la leçon a porté ses fruits. Rares sont les chefs d’État français qui ont osé porter atteinte à cette règle sacrée de notre République.
Mais voilà…
Un mot présidentiel récent nous a confirmé, si besoin était, que nous sommes entrés dans une ère nouvelle, celle des décisions des serviteurs de l’État dictées par l’homme que le suffrage universel a placé à la tête du pays. Notre Président nous a parlé posément de « coupables », et non de « prévenus » avant même que le tribunal ait pu entendre toutes les parties (dont il est), avant même que le dossier ait pu être examiné de façon contradictoire par les magistrats. Et ce n’est pas l’écran de fumée « lapsus » propagé par une partie de l’opinion qui changera quoi que ce soit à cette réalité terrifiante : l’un des fondements essentiels de notre vie démocratique est sérieusement bousculé, voire méprisé.
Lapsus… écran de fumée ?
Comment imaginer, en effet, qu’à ce niveau de responsabilités, un mot puisse être employé involontairement pour un autre ? Comment croire que, dans la prise de parole publique du chef de l’État, un mot puisse se substituer à un autre ? Surtout quand il s’agit, derrière le mot, de notions aussi fondamentales ! Si tel était le cas, nous pourrions tout craindre des prises de parole présidentielles en conseil des ministres, en discours officiels à des tribunes internationales, en cours de négociations diplomatiques ! Croire, aujourd’hui, au « lapsus » interdirait d’accorder quelque crédit que ce soit à quelque déclaration que ce soit ! La crédibilité de la parole de la France serait gravement remise en cause !
Curieusement, le même jour, la télévision publique en prenait pour son grade sous prétexte qu’elle ne fait pas suffisamment la part belle aux orateurs de la majorité présidentielle, qu’elle ne donnerait pas assez de volume à la voix de son maître !
Et ces déclarations concernant notre vie française intérieure ont été faites depuis… les États-Unis, en présence de nombreux autres chefs d’État et responsables politiques internationaux qui se sont sans doute bien amusés d’une telle confusion des genres. Peut-être ceux-là ont-ils pris aussi pour « lapsus » les mots présidentiels français à la tribune de l’ONU : « bonus… paradis fiscaux… justice sociale… refondation du capitalisme… écologie… »
De cette affaire qui ébranle gravement les principes vitaux de notre République, nous pouvons retenir que la fonction présidentielle, parce qu’elle porte la parole du Peuple de France, doit être parfaitement maîtrisée, qu’elle ne saurait souffrir de pulsions strictement personnelles, et qu’elle impose le choix drastique entre parler vrai et respectueux des Institutions et… propos de comptoir au Café du Commerce !
Nous pouvons nous remémorer aussi la définition que donnait Freud du « lapsus » :
Émergence de désirs inconscients !
Désir… vous avez dit « désir ? »
Lapsus… J’ai honte !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anita Blake, Tome 1 : Plaisirs Coupables de Laurell K. HAMILTON

    Anita Blake, Tome Plaisirs Coupables Laurell HAMILTON

    X77777777777777777777777777X Anita Blake, Tome 1 : Plaisirs Coupables de Laurell K. HAMILTON Milady, 2009, p. 382 Première Publication : 1993... Lire la suite

    Par  Melisende
    CULTURE, LIVRES
  • La honte...

    D'avouer que je suis fatiguée en chômant grassement depuis aussi longtemps, bon je peux me confier ici... Je carbure en ce moment à la vitamine A,B,C et toutes... Lire la suite

    Par  Virginiedelille
    CULTURE, JOURNAL INTIME, TALENTS
  • Plaisirs Coupables de Laurell K Hamilton

    Plaisirs Coupables Laurell Hamilton

    Voici le premier tome des aventures d'Anita Blake, tueuse de vampires. Quatrième de couverture Mon nom est Blake, Anita Blake. Lire la suite

    Par  Karline05
    CULTURE, LIVRES
  • J'ai honte et je suis triste (MBBS)

    &&&&&&&& Fahad Khammas est irakien, demandeur d’asile politique en Suisse et acteur d’un film « la forteresse » * illustrant le séjour et les conditions de vie... Lire la suite

    Par  Mbbs
    TALENTS
  • Kangana Ranaut a honte de son age‏

    Dans une industrie, où l'age des actrices determine leur chance d'avoir des bons rôles, beaucoup de beauté de bollywood sont connues pour ne pas trop parler de... Lire la suite

    Par  Fix
    CINÉMA, CULTURE
  • Honte au Larus marinus !

    Honte Larus marinus

    Clichés I. RambaudEtre enterré face au grand large pour "n'y entendre que la mer et le vent", n'est-ce pas romantique à souhait ? Réservé à l'élite de la... Lire la suite

    Par  Rendez-Vous Du Patrimoine
    CULTURE
  • ciné-club: Les plaisirs coupables

    ciné-club: plaisirs coupables

    On a tous des films dans nos DVDthèque que l’on adore voire que l’on adule, mais que l’on se garde bien de parler dans des conversations cinéphiles un peu... Lire la suite

    Par  Kinoo
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Laporteplume 219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog