Magazine Culture

Les mémoires de Giorgione

Publié le 25 septembre 2009 par Pralinerie @Pralinerie
Les mémoires de Giorgione
Merci au livre de poche pour l'envoi de ce livre de Claude Chevreuil.
Celui ci retrace la vie d'un peintre mystérieux et discret (pour ce qui est de sa vie privée) de la Renaissance, Giorgione. Certains disent même qu'il n'aurait pas existé... Que connait-on de lui ? Quelques tableaux, superbes, dont le sens nous échappe aujourd'hui. Ses liens avec Bellini et Titien.
Ici, à travers une longue lettre de confession ou de legs (on ne sait pas trop) Giorgione se raconte à son élève favori : Sebastiano del Piombo.
Quelques critiques de forme : l'épitre à Sebastiano, écrite alors que Giorgione sait qu'il lui reste peu de temps à vivre, est un peu déroutante. C'est une longue confession chronologique. Giorgione s'adresse régulièrement à son destinataire mais, malgré cela, l'ensemble parait un peu artificiel.
Le fond : voici l'histoire d'un peintre de sa jeunesse à sa mort. L'auteur insiste beaucoup sur sa formation, ses tableaux (seuls repères réels de cette existence), ses amitiés. Le tout est romancé (forcément) mais assez crédible. On se balade entre Castelfranco et Venise au milieu des grands de l'époque comme des prostitués et des paysans.
Une biographie intéressante donc, surtout pour moi qui aime ce peintre et qui apprécie cette période si riche de la Renaissance italienne. Toutefois, plaira-t-elle à qui n'est pas fan de peinture ? Je n'en suis pas certaine, quoi que l'aspect parfois aventurier et potache de cette existence soit assez développé. A noter, l'auteur explicite ses choix et l'époque en fin d'ouvrage, très utile !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pralinerie 1138 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine