Magazine Culture

Mon roman traduit en anglais... en six heures chrono !

Par Ancion

hommequi.jpgLors des interviews à l'occasion de la sortie de mon roman, on m'a souvent posé la même question : "Avez-vous envoyé votre roman à Lakshmi Mittal ?" et j'ai chaque fois répondu que non, que je n'ai pas son adresse et que je ne le connais pas, que je ne vois pas pourquoi j'aurais dû lui envoyer mon livre en service presse (après tout, il n'est pas journaliste, que je sache). Quand on m'a demandé s'il l'avait lu et s'il avait réagi, j'ai répondu que je n'en savais rien et qu'il n'avait, jusqu'alors, pas pris contact avec moi.

Depuis hier matin, j'en sais un peu plus.

C'est la RTBF qui l'annonce ce jeudi matin aux infos régionales : la direction d'Arcelor a fait livrer un exemplaire de « L'homme qui valait 35 milliards » à Londres lors de sa sortie en Belgique et a fait traduire le livre en six heures en anglais pour le Président (qui n'est autre que Lakshmi Mittal, personnage du livre).

Cette info me laisse rêveur : 6 heures pour traduire 288 pages, cela tient de l'exploit ou de l'exploitation ! Un traducteur littéraire professionnel aurait obtenu 3 mois de délai pour réaliser ce travail. Qui donc a les capacités de traduire aussi vite ? Steve Austin, l'homme qui valait 3 milliards lui-même, lancé à fond de balle ? Pas même. La réalité est qu'en six heures on doit pouvoir concocter un résumé rapide et repérer les passages les plus intéressants pour la première fortune d'Angleterre. Ceux qui parlent du personnage qui porte son nom, en d'autres termes.

Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Lire c'est bien. C'est très bien, même. Utiliser cette lecture comme excuse pour ne pas relancer l'activité sidérurgique, c'est autre chose.

Voici l'extrait du journal parlé de 7 h30, du jeudi 24/9/2009, où Michel Grétry raconte la réunion de comité de suivi entre direction et syndicats la veille chez ArcelorMittal à Liège. Il explique qu'on a surtout parlé de l'image de marque du site liégeois d'ArcelorMittal dans les médias pour le moment :

"C'est que les Liégeois n'ont pas bonne presse en haut-lieu. L'état major de la multinationale est chatouilleux comme dans toute société cotée en bourse, il cherche à contrôler l'information, soit. Mais cette volonté prend des formes insoupçonnées (...), lors de la parution du livre "L'homme qui valait 35 milliards", un roman surréaliste qui imagine l'enlèvement du grand patron en personne d'ArcelorMittal, l'ouvrage aurait été commandé et apporté le jour-même au siège londonien de la firme et le texte traduit en quelques heures pour que le Président puisse en prendre connaissance. Vraie ou fausse, l'anecdote a servi d'argument pour justifier les hésitations d'ArcelorMittal à s'investir en Région wallonne. Un bouquin peut-il vraiment bloquer une coulée d'acier? C'est difficile à croire. Il serait temps sans doute de revenir à des logiques plus industrielles."

Après vérification auprès de plusieurs journalistes, les sources concordent : la direction d'ArcelorMittal fait croire que la sortie de mon roman (le 27 août 2009, faut-il le rappeler) est un des éléments qui empêchent la réouverture des sites sidérurgiques liégeois aujourd'hui ! Je suis sidéré.

Suis-je le seul à me souvenir que la fermeture de la phase à chaud dans le bassin liégeois a été annoncée officiellement dès 2003 par ArcelorMittal et que la société n'a jamais vraiment changé de cap depuis. La réouverture ? Mais c'est de la poudre aux yeux pour éviter une réaction des ouvriers dans la rue. On les licencie par tranche d'un millier pour éviter l'affrontement et diviser les troupes. La stratégie est vieille comme le licenciement mais elle marche toujours.

Mon roman serait responsable de la fermeture des haut-fourneaux décidée 6 ans avant sa sortie ?

Comme quoi, on peut faire partie du management d'un groupe sidérurgique et confondre des notions aussi simples que la cause et la conséquence !

Non, mon roman n'a pas provoqué la fermeture mais l'annonce de la fermeture a par contre mis en branle l'envie de l'écrire...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Nicolas Ancion compte les milliards de Lakshmi Mittal

    Nicolas Ancion compte milliards Lakshmi Mittal

    Nicolas Ancion nous avertit, "L'homme qui valait trente-cinq milliards" n'est qu'un roman et les personnages et les actions sont imaginaires, toute ressemblance... Lire la suite

    Par  Sijetaisdeboutsurmatete
    CULTURE, LIVRES
  • Vous avez dit swaps?

    Vous avez swaps?

    Deux swaps pointent le bout de leur nez: celui d'Emmyne et celui de Bladelor. Entre les contes classiques et Harry Potter, le coeur balance. Pour plus de... Lire la suite

    Par  Chatperlipopette
    CULTURE, LIVRES
  • Vous avez dit changement climatique?

    Vous avez changement climatique?

    C'est suffisamment rare pour que ce soit noté: la neige en Bretagne désorganise tout....surtout avec plus de 10 cm de neige sur les routes et chemins! Lire la suite

    Par  Chatperlipopette
    CULTURE, LIVRES
  • Vous avez lu Endymion ?

    Vous avez Endymion

    Il y a ceci de charmant au fait d’avoir un chanteur préféré qu’à chaque fois qu’on l’entend à la radio, soudainement, sa chanson paraît vous envoyer un message... Lire la suite

    Par  Rose
    CULTURE, LIVRES
  • Anil Kapoor la star de Slumdog dans "24 heures chrono"

    Anil Kapoor star Slumdog dans heures chrono"

    L'acteur indien Anil Kapoor, star de Bollywood vue dans "Slumdog Millionaire", va tenir un rôle récurrent dans la série télévisée d'espionnage "24 heures... Lire la suite

    Par  Fix
    CINÉMA, CULTURE
  • Vous avez dit crise?

    J'ai reçu un petit mail, encore une chaine, mais cette fois-ci je vais relayer l'information mais pas en cliquant sur transférer. Je dédie carrément une note su... Lire la suite

    Par  Metrotextuel
    CULTURE, HIGH TECH, MÉDIAS
  • 24 Heures Chrono : une saison 8 plus réaliste

    Heures Chrono saison plus réaliste

    Avec les nouvelles recrues (côté acteurs) et les propos récemment tenus par les Kiefer ‘Jack Bauer’ Sutherland et autres Cherry ‘la Présidente Taylor’ Jones,... Lire la suite

    Par  Ac2k8
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Ancion 944 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines