Magazine Focus Emploi

Responsabilité sociale des entreprises - Des contradictions à dépasser

Publié le 25 septembre 2009 par Ressol

La RSE a parfois été opposée au dialogue social, les relations avec les parties prenantes internes en contradiction à celles entre parties prenantes internes. Par certaines directions d’entreprise clamant leur amour pour l’intérêt général porté par des organisations non gouvernementales investies d’une mission charitable ou environnementale, antagoniques à des organisations syndicales corporatistes ou à un personnel préoccupé de son seul avenir et du montant du chèque mensuel. Par des élus du personnel qui n’admettent pas que les sous-traitants se plaignent des conséquences sur leur activité des nouveaux horaires de travail dûment négociés. Par des associations de riverains refusant les sites industriels polluants et dangereux, fâchées contre les salariés qui s’obstinent à vouloir y travailler. Etc. Mais ces contradictions ne sont pas dirimantes, et organisations syndicales et ONG travaillent souvent ensemble sur les questions de RSE. La négociation entre organisations patronales et salariales à l’échelle du pays ou de la branche, entre direction de l’entreprise et organisations syndicales qui y sont représentées, est un des piliers du modèle social européen, la mettre à mal serait une régression sociale. Mais rien n’empêche les parties prenantes internes de discuter avec les parties prenantes externes, et on pourrait même imaginer que dans certains cas ce ne soit pas la direction de l’entreprise qui rencontre les associations locales ou les ONG mais le comité d’entreprise dans son ensemble, composé du président représentant le chef d’entreprise et des élus du personnel.

Ce sont ces questions qui forment la partie « micro » de ce numéro, la partie « macro » s’intéressant à l’Europe dont les représentants de la société civile organisée appellent à la coopération dans la crise plutôt qu’à la rivalité intra-européenne, ainsi qu’à la situation alimentaire mondiale, qui pose aussi des questions de responsabilité sociale : la protection des agriculteurs des pays du Nord peut avoir des conséquences graves pour les paysans des pays du Sud ; le prix du pétrole dépend largement de la consommation des pays riches et émergents et de la politique de production des Etats pétroliers à faible population, il a des effets très forts sur ces mêmes paysans, dont certains sont parfois privés de leurs terres par les appropriations ou des conflits.

Sans oublier quelques bonnes lectures…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ressol 82 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte