Magazine Culture

Battant • 3 concerts sinon rien

Publié le 26 septembre 2009 par Madnestef
Battant • 3 concerts sinon rien
Battant, formation electro-rock à forte dose de punk, est très certainement l'un des groupes capable d'assurer sur scène. D'un point de vue global, cet article va servir à démontrer que 3 concerts d'un même groupe d'apparences semblable peuvent s'avérer différent.
Tout d'abord, nous étions au Pôle Etudiant de Nantes, il y a de cela un peu moins d'un an. Le groupe, totalement inconnu à cette période, était pourtant la petite tête d'affiche d'une petite soirée electro-rock entre jeunes étudiants. Ce fut la découverte pour Hall-Musique de ces Battant au potentiel certain. Pour rappel, le trio est composé de Chloé, la chanteuse sexy aux cheveux à la garçonne qui donne ce côté punk, Joel aux claviers et à la basse qui ressemble à Spud de Trainspotting, et Tim , le guitariste mince qui a de l'énergie à revendre. Premières impressions en live, ça rend déjà très bien. Des titres pour la plupart efficace, le public est réactif. Le final, sur le titre Jump Up, sera même explosif, la moitié des étudiants présent prenant d'assaut la scène rendant le live encore plus intense et cela sans le moindre encombre (pourtant, le membres étaient gentiment malmené par le public, une fille embrassant même un des garçons du trio).
Depuis, la sortie de leur album "No Head", que l'on peut parfois trouver dans les grands disquaires, le groupe est invité dans de plus grandes salles, de plus grands festivals. C'était le cas du Printemps de Bourges de cette année. Nous y étions également.
Premier constat, il y a effectivement plus de monde, la salle est effectivement plus imposante, et on aperçoit même les Noisettes dans cette même salle, peu de temps avant, à l'époque du buzz de Don't Upset The Rythm. Second constat, c'est la même playlist que pour le petit concert du pôle étudiant. Malheureusement, le public n'est plus le même, les gens bougeant à peine sur la musique pourtant endiablée. Le final paraît tout de suite plus plat, le public ne levant même pas les bras. Des 3 concerts dont nous vous parlons ici, celui ci est donc le seul à être payant (festival oblige).
Enfin, pour leur retour sur Nantes, au festival Scopitone, nous avons pu assister à un live légèrement remanié, avec un écran diffusant des images psychédéliques (mais certes basiques), et surtout des choix de morceaux différent. Le public est une fois de plus timide, mais seulement au départ. La faute à un horaire qui, comme Chloé le dira au micro, n'est pas vraiment bien adapté, "too early" dira-t-elle (19h environ). Néanmoins, il y a du contact avec le public, et la chanteuse, pourtant un peu saoul (elle se mettait à rigoler entre 2 chansons sans raison), propose au public de choisir pour la dernière chanson entre deux de leur titre (beaucoup criaient "both" / "les 2", mais le temps était limité). Plus de Jump Up donc, mais un autre titre très efficace également.
En attendant que ce petit trio perce véritablement, il serait regrettable de manquer un live des Battant, qui a donc le mérite d'être différemment vécu à chaque fois. Nous vous proposons le clip de Radio Rod, seul vrai single de leur unique album, et un live du concert au Scopitone, emprunté depuis le site officiel du festival.

Battant • 3 concerts sinon rien
Battant - Radio Rod (official)


Battant • 3 concerts sinon rien
Live au Scopitone festival


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Madnestef 212 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines