Magazine Cinéma

"The Informers" : ex-fan des eigthies et ses idoles

Par Vierasouto

Aux Etats-Unis, le film n'a pas fait long feu dans les salles, déjà sorti en DVD, après l'avoir vu, on peut se demander l'intérêt de sa sortie en France pour un flop annoncé malgré son casting en or massif et le crédit de Brest Easton Ellis, puisque c'est l'adaptation d'un de ses livres de nouvelles ("Zombies", 1993), projet dans lesquel l'écrivain s'est investi en tant que co-scénariste pour abdiquer ensuite avant son terme. 40 minutes du film auraient été supprimées au montage qui auraient sans doute au moins donné une colonne vertébrale narrative au film au lieu de ce fourre-tout creux et inerte misant sans doute qu'une ambiance générale brouillonne, indolemment sulfureuse, suffira aux fans de l'écrivain qui combleront les vides, en deux mots, autant lire le livre.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vierasouto 1042 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines