Magazine Culture

Le gourmet solitaire

Par Vanessav
Le gourmet solitaire « Le gourmet solitaire » de Jiro TANIGUCHI et Masayuki KUSUMI est une BD sans action apparente, nous suivons un homme d’affaires, célibataire la plupart du temps, qui, à la moindre occasion, entre dans les restaurants de quartier…il aime la gastronomie de tous les jours.
« Il faut un sacré courage pour entrer la première fois dans un restaurant inconnu, quand on y pense. Et je ne parle pas d’entrer dans un de ces restaurants hyper chic dans un pavillon traditionnel aux murs passés au brou, ni dans un de ces restaurants français qui vous refusent l’entrée si vous n’êtes pas en smoking-cravate.
Non, je veux parler d’entrer dans un de ces restos tout ce qu’il y a de plus banal. Enfin, « banal »…Les tenanciers n’apprécieraient sans doute pas qu’on traite leur établissement de « banal », mais je veux dire un de ces petits bistrots comme il y en a partout avec un plat du jour tel foie de porc à l’ail à la poêle à 680 yens, salade de tofu froid inclus, ou une de ces gargotes de soupe de nouilles ramen plus demi-portion de riz cantonnais à 600 yens. Ce genre d’endroit devant lequel, la première fois, vous vous posez la question : « Entrerai-je ? N’entrerai-je pas ? »
(…)
Provoquer une certaine appréhension, en fait, c’est le premier critère pour qu’un restaurant soit « bon ». Un restaurant doit conserver une part d’ombre, des recoins peu clairs, une atmosphère plus ou moins tendue, une aura mystérieuse et sombre. Même dans un bistrot sans prétention, il faut que les clients restent suffisamment sur leurs gardes pour qu’en cas de mauvaise cuite ce ne soit pas là qu’ils aillent se sentir mal, se battent ou fassent du grabuge. Une sorte de système de contrôle automatique de l’inconscient des clients.
Cela fait dix ans que je prends plaisir à rechercher les bons bistrots et les bons restos, ceux qui me plaisent à titre personnel, pas parce qu’on en parle dans les magazines ou à la télé. Quand j’en découvre un, vite je veux parler de ce plaisir, même si je sais très bien que ce plaisir est aussi lié à cette appréhension qu’il m’a fallu affronter, en frissonnant. Je veux le recommander à tout le monde..et je ne veux en parler à personne. Ce sentiment, est-ce que vous croyez que ces abrutis qui vont faire la queue devant un restaurant parce qu’un guide gastronomique en a parlé peuvent le comprendre ? »

Le gourmet solitaireLe gourmet solitaire
Si vous êtes de ceux-là et que la cuisine japonaise (un peu familial) vous tente, n’hésitez plus. Vous en aurez l’eau à la bouche…


Le gourmet solitaire

Unagi-don (bol d’anguilles grillées sur riz)


Le gourmet solitaire

" Oeuf de saumon à la sauce de soja, marinés à la sauce de soja, les oeufs de saumon bien gros, belle quantité. Pousse de ginembre rose. Navet. Algues nori des rochers: ce sont des nori cuites à la sauje de soja, là encore c'est copieux. Peau de tofu crue à la kyôtoïte: fourrée à la ciboulette, servie avec une sauce "ponzu" vinaigre et agrume sauvage. Le riz a l'air un peu lourd. Bol d'anguille grillée sur du riz (servi vec un bouillon clair au foie de poisson et légumes confits au sel): tronçon d'anguille plutôt court, joli aspect glacé, bien gonflé."

Le gourmet solitaire

Manjû (petit gâteau cuit à la vapeur)
Le gourmet solitaire

Shumai (bouchée vapeur à la viande)
Le gourmet solitaire

Mamekan (haricots noirs sucrés en gelée)
"Les haricots noirs: bruns, à gros grains, appétissants et vraiment fondants. Sauce au miel noir mais sans goût entêtant, plus léger; doux sans être trop sucré. La gelée: translucide avec effet moiré."
Le gourmet solitaire

Bol de riz garni "à la ENOSHIMA"
"Turbo cornu cuit dans sa coquille. Pré-découpé sans assaisonnement. Légumes confits au sel: deu légumes différents; aucun commentaire particulier. A vue de nez ça a l'air d'être un bol de riz "oyako" (avec poulet et oeuf) dans un bol très évasé, beaucoup de lamelles d'algue "nori "et peu de riz. Soupe miso au crabe: une moitié de crabe trempé dans la soupe. Ca fait de l'effet mais le miso est plutôt fade."
Le gourmet solitaire

Je ne peux qu’encourager Lu Fanni à continuer sur sa lancée et nous proposer encore d’autres « gourmande solitaire », le 1 et le 2 .
Il ne faut pas oublier que dans ce manga, en suivant ce solitaire, nous déambulons dans le Japon populaire, nous nous mêlons à la foule et le voyage culinaire en devient aussi sociologique. Vous pouvez lire le billet très bien fait de Pollanno ici .

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Un groupe Facebook pour Mon Année de Morvan et Taniguchi

    groupe Facebook pour Année Morvan Taniguchi

    La bande dessinée scénarisée par Jean-David Morvan et dessinée par le mangaka, Jiro Taniguchi, Mon année, a désormais son groupe sur Facebook. Lire la suite

    Par  Actualitté
    BD, CULTURE, INTERNET, LIVRES, WEB2.0
  • Remix BD

    Remix

    Les élections en Iran pour les nuls, un malin remix de la plus connue des iraniennes auteur de BD, Marjane Satrapi. Reprise des cases de Persepolis (et plus... Lire la suite

    Par  Ledjam
    BD, CINÉMA, CULTURE, LIVRES
  • Bd 2.0 ?

    Je crois que je n'ai jamais parlé de BD ici alors que j'en lis pas mal. Peut-être cela est-il dû à la difficulté que j'éprouve à rendre compte de ces lectures. Lire la suite

    Par  Vonsontag
    BD, CULTURE, INTERNET, LIVRES
  • Rdv bd

    Rappelez-vous, en 2007, j’y avais passé un très bon moment !!! GO ! Tous à Burzet le week-end des 17 et 18 Octobre … (je vous recommande chaudement le repas... Lire la suite

    Par  Amyrtille
    BD, CULTURE, LIVRES, SORTIR
  • BD : Mon année de Jean-David Morvan et Jirô Taniguchi

    année Jean-David Morvan Jirô Taniguchi

    Une petite fille presque normale… Pour sa première bande dessinée réalisée pour le public européen, dans le sens de lecture occidental, le grand mangaka Jirô... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Livre: L'assassin royal, tome 6: "La reine solitaire"

    Titre: L'assasin royal, tome 6: La reine solitaire Auteur:Robin Hobb Editeur: France loisirs Nombre de pages: 396 Résumé: Dans les montagnes Fitz, la reine... Lire la suite

    Par  Jemlyre
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Vanessav 1186 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines