Magazine

Un peu nauséeux sur les bords...

Publié le 26 septembre 2009 par Amaury Watremez @AmauryWat

364526.jpgQuand je vois que notre pays refuse d'accueillir les réfugiés de la misère que le système libéral crée un peu partout de par le monde, quand je vois que les français se fichent de ceux qui viennent trouver asile en France parce qu'on leur a dit que nous étions une terre de liberté, que les guerres menées en Irak et en Afghanistan, et bientôt contre l'Iran, sont l'affrontement de la lumière contre l'obscurité, du Bien contre le Mal, je me sens légèrement nauséeux. Personne ne songe à aider ces pays pendant la prospérité, la Crise a ce côté pratique qui permet de justifier un peu plus l'égoïsme des mieux nantis et de continuer à ne rien faire, surtout ne rien faire. Quand je vois toutes ses personnes se hâtant d'aller acheter un objet que la publicité ou les médias leurs commandent d'avoir chez eux, ou de rêver devant les vitrines des grands magasins, rester d'une docilité assez ignoble d'esclave matérialiste, de misérables se souciant uniquement de leur survie, je sens la nausée me monter aux lèvres. S'il y a un peu de soleil, et un coin bleu dans le ciel, je ferme les yeux pour oublier un court instant le troupeau aveugle, je me retrouve à Jérusalem, dans ma terre sainte : elle est violente, dure, à fleur de peau, mais les êtres humains qui y vivent sont vivants au sens complet du terme. Là-bas, je ne me suis jamais demandé : « qu'est-ce que je fous là ? » ou quelle était ma place, malgré tous les obstacles on pouvait y devenir vraiment soi-même. En France, l'on s'est évertué depuis quelques années à détruire méthodiquement et cyniquement, avec l'accord tacite des victimes elles-mêmes de cette annihilation, tout ce qui assurait et permettait la solidarité, du tissu rural aux quartiers des petites et grandes villes, l'unité nationale et sociale en prétextant une gestion plus saine des dépenses publiques, ainsi que le répétait peut-être avec sincérité, il semblait y croire, encore ce matin Nicolas Bave-raie (je ne suis pas sûr de l'orthographe) à la radio.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Amaury Watremez 23220 partages Voir son profil
Voir son blog