Magazine

15 pays de l'OTAN vont acheter en commun des avions sans pilote américains

Publié le 26 septembre 2009 par Theatrum Belli @TheatrumBelli

Quinze pays de l'OTAN ont terminé la procédure de signature de l'accord qui doit permettre l'achat en commun d'une flotte d'avions sans pilote "Global Hawks" pour doter l'Alliance d'un système de surveillance terrestre aéroporté (AGS), un projet souvent retardé mais qui devrait enfin aboutir en 2012, a annoncé vendredi l'OTAN.

Cet accord-cadre (un "Memorandum of Understanding", MoU) définit, tout comme la charte AGS, les conditions légales, organisationnelles et budgétaire du programme AGS. Il crée également deux nouvelles instances, l'Organisation OTAN de gestion du programme AGS (NAGSMO) et l'agence OTAN de gestion du programme AGS (NAGSMA).

Le programme AGS, considéré comme "prioritaire" depuis plus d'une décennie, doit permettre de détecter des mouvements de troupes terrestres, à l'image des avions-radar AWACS qui surveillent l'espace aérien. Il a subi de nombreuses péripéties au fil des ans, dont le plus important est l'abandon des avions pilotés - des Airbus A321 - qui devaient constituer l'une des composantes du système AGS.

"La surveillance terrestre aéroportée est un atout essentiel pour améliorer notre perception de la situation au profit des forces de l'OTAN dans toute la gamme des opérations de l'Alliance dans le futur", a affirmé le secrétaire général adjoint pour les investissements de défense, Peter Flory, dans un communiqué.

Les quinze pays concernés sont la Bulgarie, le Canada, la République tchèque, le Danemark, l'Estonie, l'Allemagne, l'Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, la Norvège, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie et les Etats-Unis. La participation au programme reste ouverte à d'autres allies intéressés, a assuré l'OTAN.

La Belgique ne fera toutefois pas partie du programme AGS, dont elle s'est retirée le 18 avril 2008, selon un porte-parole du ministère de la Défense, pour des raisons budgétaires.

L'OTAN espère mettre en service dans trois ans une flotte de huit avions sans pilote RQ-4B "Global Hawks" pour ce système AGS. Elle a retenu en janvier la base aérienne de Sigonella, à l'est de la Sicile, pour les baser.

L'intention initiale de l'OTAN était d'acheter une combinaison d'avions Airbus A321 modifiés et de drones (avions sans pilotes) "Global Hawk", construits par le groupe américain Northrop Grumman.

Mais ce concept a été abandonné l'an dernier "largement pour des raisons de coûts", selon un spécialiste du dossier.

global hawk2.jpg

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Theatrum Belli 20892 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog