Magazine

Cinglant démenti

Publié le 27 septembre 2009 par Didier54 @Partages
Cinglant démentiIl fut un temps où un homme scandait l'idée qu'en travaillant plus, les gens gagneraient plus. Il scandait également qu'il fallait restaurer la valeur travail. Il est des hommes qui n'ont pas peur des mots. Il y eut en tout cas plein de gens pour y croire. Certains y croient peut-être encore. D'autres pas. L'autre jour, dans un magasin, une petite grande surface, un cinglant démenti raisonna dans mon cabas. La chef vient voir une des caissière. La mienne, en l'occurrence. Ce sont ces dames qui font passer vos marchandises du tapis roulant à leur droite vers un endroit où vous attendez de main ferme les denrées pour les mettre dans des sacs en essayant de suivre le rythme.
Tu sais où elle, xxx ?
demande la chef.
Euh, non, je ne sais pas, elle était là tout à l'heure
, répond l'autre, sans interrompre son mouvement.
Elle n'est plus là, dit la chef.
Effectivement, la caisse voisine est vide. Finement observé. Le problème, ajoute la chef, c'est qu'elle ne devrait pas être là. Vous notez le problème comme moi : la caissière qui n'est pas là ne devrait pas être là et elle n'est pas là. Mais nous n'avons pas bien saisi : en fait, elle était là avant, n'est plus là maintenant, et c'est ce était là avant qui pose souci. A la chef. Car avant, elle n'aurait pas du être là. Vu qu'il est aux environs de 14 h et qu'elle ne commence qu'à 15 h 30. Je ne sais pas quoi te dire, répond la caissière. Je suis à mon poste, moi.
La chef repart. L'autre caissière [celle qui est là, n'était pas là, ne devrait pas être là, etc] revient. S'installe. A sa caisse. Sa voisine (ma caissière donc) lui demande ce qu'elle fait là. Vu qu'elle ne devrait pas. Elle répond je prends mon poste. Quand le téléphone sonne.
On sent la chef qui lui demande ce qu'elle fait là. Je prends mon poste, elle répond. On sent la chef qui lui demande pourquoi elle est là, puisqu'elle ne commence qu'à 15 h 30, et qu'il est aux environs de 14 h. Et qu'elle ne devrait donc pas être là.
Je m'ennuie chez moi, je viens travailler, répond la caissière. Une jeune femme, avec un sourire timide. Elle raccroche.
Sa voisine, expérimentée, lui dit : tu sais, ça ne sert à rien de travailler plus. Tu gagneras autant.
Mince.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Didier54 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte