Magazine Beaux Arts

Mômes du Monde

Publié le 27 septembre 2009 par Magdala
Aller voir une expo, acheter, télécharger un CD ou simplement apprécier un concert, le tout en faisant une bonne action, voilà ce que vous proposent les Mômes du Monde : de la culture à but non lucratif !
1/ Qui êtes vous ?
Whity : J’évolue depuis 1997 dans l’underground maintenant. Après mon premier crew, le Kartel Omega, j’ai commencé à élaborer un parcours qui me soit propre en tant que rappeur solo. J’ai multiplié les projets: d’abord le 1er volume de Touch2style sorti en mai 2001, puis en 2003, le début de ma plus grosse aventure à ce jour avec le second volume deTouch2style : trois ans de boulot, trois volets et pas moins de 140 artistes…
En parallèle le disque Ten on Ten en collaboration avec KaneyKing, sorti en 2004 et réédité en 2005, Poussières d’étoiles, sorti en Janvier 2006 et réédité en Mars 2007 ainsi que ma série de Maxis en libre téléchargement "Esperanto" de 2007 à 2009… Sans compter les nombreuses compiles et tapes entre tout ça. Bref des projets plein la tête, du taf à plein temps et tellement de rêves encore à atteindre… En fait toutes ces années ont représenté pour moi une marche nécessaire vers mon émancipation artistique:
j’avais des choses à dire, et surtout le besoin de mûrir. Je sens que le moment d’un véritable 1er album solo, abouti et réfléchi, ne tardera plus beaucoup maintenant.
Côté style, je ne pense pas avoir les mêmes délires que beaucoup. Je parle simplement de ce que je vois, de ce que je vis, et je lance des messages. Du monde et de tout ce qui s’efface peu à peu, de ce qui pour moi est essentiel et que trop ont malheureusement tendance à oublier.
Ma devise : Acharnement, Patience et Sacrifices…
Delphine : Je suis artiste polyvalente, j’ai commencé la musique dès l’âge de 6 ans, j’ai eu la chance d’être la fille d’un intermittent du spectacle qui m’a initiée très rapidement à ce milieu artistique. J’ai donc commencé par le piano, qui ne m’a jamais quitté et le chant, avec une préférence pour le gospel et le chant lyrique.
J’ai ensuite fait beaucoup de théâtre, dès l’âge de 8 ans, et j’ai participé au festival off d’Avignon en 1991 à l’âge de 10 ans. A la suite de cela, j’ai enchaîné avec des années de danse en commençant par le rock, puis la salsa, les rythmes latino-américain, puis le ragga, la danse africaine traditionnelle, pour arriver au Krump et au hip hop.
J’ai, depuis quelques années, trouvé ma griffe et c’est grâce à celle-ci que j’ai pu faire la connaissance de Whity pour qui j’ai participé à l’élaboration d’une illustration pour son projet artistique.
J’ai toujours abordé mes arts de manière personnelle et thérapeutique, je suis une personne angoissée et toutes ces disciplines m’ont aidé à passer certains caps difficiles et m’aident encore aujourd’hui à me détendre après une journée de travail. C’est pourquoi aujourd’hui je suis heureuse de pouvoir donner cette chance à des enfants qui en ont un réel besoin.
2/ Quand et comment vous est venu l'idée de créer une association ?
W : En fait, tout est parti d' 1 titre nommé "Mômes du Monde" que j'ai écris et enregistré durant l'année 2006 en Angleterre. Le titre abordait pas mal de problèmes d'ordre général et j’avais envie de parler d'autres injustices régnant dans le monde des enfants donc j'ai commencé à enchaîner les titres, puis à mélanger une musique avec un dessin, puis une autre avec une peinture, etc…
Et je suis parti peu a peu sur l élaboration d'un projet, en mélangeant couleurs et style différent.
J'ai simplement cherché la sensibilité de l'artiste par rapport à cette cause.
Cela m'a permis de m'ouvrir artistiquement et de rencontrer beaucoup de personnes...il m aura fallut presque 3 ans pour atteindre mon objectif et avoir le potentiel de faire de Mômes du Monde une plateforme artistique défendant le droit des enfants.
Monter une association est une suite logique concernant mon parcours. Cette idée m’est venue en 2007 suite à la rencontre d'une personne du milieu associatif.
J’étais en connexion avec Delphine, artiste que j'avais invité dans mon projet et avec qui je suis resté en contact. La même vision, la motivation et le feeling nous on poussés à partir tous les 2 sur la création de cette association en Décembre 2008...
D : C’est ici que je suis arrivée, j’avais déjà le projet de monter une association qui s’occuperait d’enfants en banlieue parisienne. Au fil du temps et de nos conversations avec Whity, l’idée de nous associer dans ce projet s’est dessinée d’elle-même. Il avait le pôle artistique, sa créativité et j’avais les compétences administratives et commerciales utiles au développement de celle-ci.
3/ Quelle est la mission de l'association ?
WD : Sensibiliser le public face aux injustices infantiles et mettre en place des ateliers créatifs !
W : Encore essayer d'ouvrir les yeux des gens qui les ont trop fermés. Permettre aux enfants défavorisés de s'épanouir, d'avoir leur espace de liberté car tout le monde a le droit de rêver.
Donner un peu de chacun de soi pour rendre un futur meilleur
D : Permettre aux enfants de s’exprimer, d’évacuer des tensions pour lesquelles ils n’ont pas de mots. L’art permet de nous raccrocher à quelque chose, une sorte de monde imaginaire dans lequel on se sente bien, pour prendre du recul sur les choses de la vie et ses aléas que nous ne comprenons pas toujours…
C’est thérapeutique !
4/ Comment y parvenir ?
W : En mettant en place le plus grand nombre de manifestations et projets artistiques afin d'avoir les fonds nécessaires pour créer des ateliers pour les enfants.
Pour cela, nous développons des partenariats autant avec des artistes qu'avec des structures ou autres associations oeuvrant pour le même but : les enfants.
D : Le pôle artistique réuni des centaines d’artistes qui ont répondu « présent » à notre appel, grâce à eux, nous pouvons faire des événements culturels comme des expositions,des concerts ou des CD audio dont les bénéfices seront exclusivement réinvestis dans la mise en place des ateliers dans les centres sociaux.
5/ Comment seront gérés les fonds de l'association ?
W : L’évolution de nos comptes sera transparent sur notre site officiel : à quoi on servit les fonds, nos dépenses etc...
D : Nous essayons dans la mesure du possible de ne travailler qu’avec des artistes bénévoles afin d’économiser les investissements. Bien sûr, les frais administratifs ne sont pas détournables mais ils ne représenteront toujours qu’une minorité du budget utilisé.
L’argent est utilisé pour l’achat du matériel, comme la peinture, les pinceaux, les toiles etc. utiles au bon fonctionnement de leurs activités.
6/ Quelles sont les perspectives pour le futur ?
WD : Des actions internationales !! ^^
Enfin…Déjà bien recouvrir la France et être présent dans les plus grandes villes, puis s'étaler sur le coté internationale, que Mômes du Monde ait par la suite le potentiel d'agir sur d’autres terrains un peu plus sensibles.
7/ Quelque chose à rajouter ?
WD : "C'est EUX, c'est Nous, c'est DEMAIN..."

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Si le monde

    monde

    « Si le monde veut être vu, s’il veut être senti, écouté et touché, goûté et pressenti et deviné, c’est qu’il ne s’est pas encore fait à l’idée de nous perdre. Lire la suite

    Par  Ray
    CULTURE
  • Un monde en recherche

    monde recherche

    Au-delà d'essayer de comprendre ce qu'ils font, où ils vivent ou de refaire le portrait de leur pays, certains auteurs espagnols se soucient aussi d'écrire des... Lire la suite

    Par  Fric Frac Club
    CULTURE, LIVRES, MOTEUR DE RECHERCHE, ROMAN
  • Regarder directement le monde

    J'ai lu avec beaucoup de curiosité le fameux ouvrage d'Aldous Huxley Les portes de la perception. L'auteur y fait la description de son expérience du monde,... Lire la suite

    Par  Paule
    CULTURE, LIVRES
  • Fenêtres sur le monde

    Fenêtres monde

    Christian Bobin est un écrivain de l'intime, des émotions les plus délicates, des petits riens du quotidien qu'il tamise d'une lumière évanescente, celle du... Lire la suite

    Par  Chatperlipopette
    CULTURE, LIVRES
  • Le monde perdu

    monde perdu

    Résumé : Il y a six ans, les dinosaures disparaissaient de la surface du globe en même temps que le projet Jurassic Park. Avec la destruction de ce gigantesque... Lire la suite

    Par  Homelaet
    CULTURE, LIVRES
  • La vérité sort de la bouche des enfants. Vos gueules les mômes !

    vérité sort bouche enfants. gueules mômes

    Ce week-end, alors qu'il sortait dans la rue, Raphaël G. découvrit l'accoutrement de son père et, gêné, s'écria : "Papa, s'il te plait, tu peux faire tes... Lire la suite

    Par  Positiveblog
    CULTURE, HUMEUR
  • La vérité sort de la bouche des enfants n°2. Gueulez les mômes !

    vérité sort bouche enfants n°2. Gueulez mômes

    Design génial et mots drôles de Raphaël G. Joyeux Noël mon fils. Merci Père NikeId Noël. Lire la suite

    Par  Positiveblog
    CULTURE, HUMEUR

LES COMMENTAIRES (1)

Par Mômes du Monde Team.
posté le 07 décembre à 17:12
Signaler un abus

Bonjour, l' association Mômes du Monde fête son 1er anniversaire en cette date du 6 Décembre 2009! Découvrez le Clip de l'artiste peintre "Kouka" http://www.dailymotion.com/video/xbe59zclip-de-kouka-pour-momes-du-mondecreation Une vidéo réalisée par Eric Vromont sur une musique de Flèv. (La Flèvprod) Paris / 2009

http://www.myspace.com/blamone http://www.myspace.com/eric_vromont http://www.myspace.com/flevprod

Mômes du Monde c'est + de 100 artistes membres d'honneurs, 15 membres actifs, 2 membres fondateurs et quasi 3 ateliers en voie pour les Mômes grâce à nos événements culturels...

HTTP://WWW.MOMESDUMONDE.COM C'est EUX, c'est NOUS, c'est DEMAIN...

A propos de l’auteur


Magdala 132 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines