Magazine Culture

"Make some fucky noise"

Publié le 03 août 2009 par Clandestines

Après une prestation fulgurante aux Solidays  un passage aux Fnac Indé Tendances s’impose pour revoir le quatuor. Ce n’est qu’a partir de leur entrée sur scène que le public se réveille véritablement. La majorité des personnes jusque là assises se lève pour l’entrée en scène du groupe. Ils surgissent de l’obscurité de la nuit à peine tombée sur l’hotel de ville pour ouvrir les hostilité avec « Shoot Shoot » qui a été sélectionné comme single du mois de Juillet par April 77.Tour à tour euphorique ou sombre.  Un parfait agencement assez surprenant entre les titres des deux albums presque indissociables pour une oreille non avertie. Cette rage adolescente se propage à une vitesse fulgurante entre deux acrobaties du chanteur qui ne quitte pas une seule seconde son couvre chef devenu presque indissociable du personnage. Et profite pour faire quelques blagues entre chaque chanson car non ce n’était pas l’anniversaire du batteur. Ils prenent en otage la foule présente pour nous confirmer qu’ils ne sont pas le groupe d’un seul tube mais ne rechignent pas à jouer « Toy Boy »  que tout le monde connaît pas cœur.
Hystérique, énergique, jamais violent, scandant chaque mot comme si sa vie en dépendait comme poursuivit par des guitare saturées et  une batterie soutenue. Gravit les octaves comme si de rien n’était dans un univers de plus en plus inquiétant avec un talent pour faire monter la pression à chaque morceau  et pour finir en apothéose devant un public totalement convaincu. On se rend bien vite compte que le quatuor n’a rien à envier à ce qui se fait outre manche. Shoegaze, rock, garage appelez cela comme vous voulez. Nous avons affaire à l’un de meilleurs groupes de la scène française qui nous livre sans hésiter l’une des meilleures performances de ce début de festival.
22h15 la dernière note retentit  c’est  un peu tôt (même si ils ont légèrement dépassé le temps initialement prévu ). On est  un peu sonné, tout le monde se disperse sans trop pouvoir décrire ce qui viens de se passer. Stuck in the Sound c’est comme s’endormir tout les soirs en compagnie de l’un des groupes les plus prometteurs sans jamais s’en rendre compte. On ne peut qu’attendre avec impatience leur prochain passage.

Edit:
Mercredi 5 août le festival accueillera House de racket, Damon Albarn et JAMIE T 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Clandestines 118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines